Après une série de vols perpétrés dans diverses boutiques de Nara : La police a mis le grappin sur le récidiviste N’djé Coulibaly

    0
    2

    C’est avec un ouf de soulagement que la population de la ville de Nara a appris l’arrestation, le week end dernier, par les éléments du commissaire Dioubaly Diawara, de N’djé Coulibaly. Récidiviste notoire, cet originaire de Barikoro, près de Mourdia, non moins boutiquier de son état à Nara, s’était illustré par une série de vols dans différentes boutiques de la place. Certains services administratifs n’ont pas aussi été épargnés. Son arrestation par les limiers de la localité a enlevé une grosse épine du pied de ces hommes en uniforme. Qui, du coup, ont amélioré leur image auprès de la population.

     

    La population de Nara a vécu pendant plus de trois mois sous la psychose. La ville faisait l’objet d’une série de vols perpétrés dans diverses boutiques de la place mais aussi dans certains services administratifs. Les nombreuses patrouilles nocturnes, menées par la police dans la ville et dans ses environs, n’ont servi à rien. 

     

    La situation était telle que le rapport entre la population et sa police avait commencé à se détériorer. Cette dernière, de son côté, ne cessait d’appeler la population à la patience et à beaucoup plus de coopération avec les enquêteurs. Il a fallu attendre le 8 décembre dernier pour que la baraka lâche pour de bon le mystérieux voleur. Ce jour-là, il s’est introduit dans une boutique appartenant à une coopérative des femmes de la localité. Il a emporté deux sacs de sucre et divers articles qu’il a prit soin de transporter dans une charrette, elle aussi volée pour la circonstance. Il a déposé son butin dans sa boutique afin de l’écouler. C’est justement le propriétaire de la charrette, faisant partie des clients  de N’djé Coulibaly, qui sera le premier à attirer l’attention de la police sur les agissements du jeune homme.

    Les éléments du commissaire principal Dioubaly Diawara ont sauté sur l’occasion et mené une perquisition dans la boutique. Laquelle s’est révélée compromettante pour le boutiquier. Puisque beaucoup d’autres objets qui s’y trouvaient étaient issus de ses vols.

    Les nombreux témoignages fournis sur N’djé Coulibaly ont davantage contribué à l’enfoncer. Ses clients étaient très nombreux par le seul fait que ses articles étaient beaucoup plus abordables que ceux d’autres boutiquiers de la ville.  Résultat : il inondait sa boutique des produits de son vol.

    Certains outils, qui lui servaient à défoncer les portes, ont été retrouvés chez lui. Il s’agit, de cisailles de formats différents, de barres métalliques, de tournevis etc.

    N’djé Coulibaly a été déféré à la maison d’arrêt de Nara qu’il connaît assez-bien pour y avoir séjourné.

     

    Abdoulaye DIARRA


    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.