Arrêt sur image : Une partie du pont de Lassa et ATTBougou Samé emportée par les eaux

    0

    Les fortes précipitations qui se sont abattues sur Bamako, le jeudi 30 août dernier ont causé d’énormes dégâts à différents niveaux, notamment dans les quartiers situés dans les lits des cours d’eau. Parmi ces cours d’eau qui ont débordé il y a le Diafarana Kô qui traverse pas moins de sept quartiers de la capitale avant de se jeter dans le Niger.

    Pont Lassa

    Le pont reliant les quartiers de Lassa en commune IV et la cité des logements sociaux appelés ATTbougou SEMA de Samé, à la route de Kati sud et traversant le Djafarana Kô au niveau de la cité El Farako a été sérieusement endommagé.

    Une bonne partie de cet équipement réalisé en 1998 a été emportée par les eaux venues de toutes parts.

    De même plusieurs autres réalisations faites dans le cadre du projet d’aménagement du Djafarana Ko qui a coûté près de 4 milliards de FCFA au trésor public, ont été purement et simplement dévastées ou endommagées par les eaux.

    Il urge pour les autorités en charge des équipements, notamment des routes et la mairie des communes III et IV de prendre des dispositions utiles pour établir ces équipements notamment le pont de Lassa et ATTbougou, au risque de couper ces deux quartiers du reste de leur commune respective.

    Youssouf CAMARA

    PARTAGER