Attribution du nouveau marché de Sikoroni : Cheickné Sidibé dénonce la magouille du maire Oumar Berthé

    0
    0

    Les vendeurs du marché de Sikoroni se plaignent de la mauvaise gestion du nouveau marché. La corruption, le manque de transparence dans le travail et la non justification des fonds qu’ils ont versés au nom de la construction de leurs places constituent la pomme de discorde entre les occupants du marché et leur maire Oumar Berthé. Du coup, le président des commerçants détaillants de Sikoroni, Cheickné Sidibé, dénonce la magouille de Mr Berthé et la compétence limitée des quatre élus de Sikoroni.


    Cheickné Sidibé explique avoir été clandestinement contacté par Oumar Berthé (élu Adema de Sikoroni) concernant l’attribution du nouveau marché. C’était à son chantier situé dans la zone de recasement. Cette rencontre avait pour but de convenir sur quelque chose au détriment de la population de Sikoroni. Au dire de Cheickné Sidibé, le maire Berthé lui a tout d’abord rassuré qu’il va s’investir afin que lui Cheickné soit nommé président de la commission domaniale de Sikoroni. Ensuite, il l’a invité à se soucier de leurs propres intérêts.


    Ajoutant avoir refusé cette tentative de corruption, Cheickné affirme qu’il a saisi le maire de la Commune I Mme Konté Fatoumata Doumbia à qui il a tout raconté. Raison pour laquelle, Mme Konté a constitué une commission qui se charge du nouveau marché de Sikoroni. Le président des commerçants détaillants de Sikoroni soutient que les quatre élus communaux du quartier à savoir : le maire Jacques Ampiri Guindo, Oumar Berthé, Sidiki Coulibaly et Daouda Simpara sont incompétents pour résoudre leurs problèmes.


    Aujourd’hui, les vendeurs du marché se plaignent de la mauvaise gestion de leur nouveau marché. Ainsi, le Cadre de concertation locale pour le développement de Sikoro (CCLDS) qui, depuis 2007, rassemble les organisations de la société civile du quartier, veut tenir une session extraordinaire à l’école publique AB. Il ne pouvait pas en être autrement quand on sait que la première vocation de ce cadre consiste à échanger et à dialoguer sur les questions de développement et les problèmes sociaux du quartier de Sikoroni. Sont invités à cette session, tous les acteurs en vue de préserver la paix et la quiétude du quartier.
    Affaire à suivre
    Seydina Oumar

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.