Au Ghana, une rumeur accuse Asamoah Gyan de sacrifice humain

    0

    Au Ghana, une rumeur accuse Asamoah Gyan de sacrifice humain
    L’attaquant ghanéen Asamoah Gyan le 26 juin 2014 contre le Portugal au Mondial 2014. EVARISTO SA / AFP

    L’histoire complètement folle du jour nous vient du Ghana…

    C’est sans doute l’histoire la plus folle -et la plus tragique- depuis très longtemps. Selon un média ghanéen, le frère d’Asamoah Gyan, capitaine du Ghana, a été arrêté pour avoir mené une expédition punitive à l’encontre d’un journaliste. La raison? La question posée par le reporter jeudi dernier au capitaine ghanéen. Et c’est là que l’histoire se complique, parce que ladite question porte sur un sujet très sensible: Gyan et ses frères se seraient livrés à un sacrifice rituel sur la personne de Castro, un rappeur ghanéen.

    Aucune preuve du rituel

    La victime et sa petite amie ont disparu l’été dernier lors de vacances en compagnie des frères Gyan. La version officielle: une noyade après une sortie en jet ski. Mais un influent révérend ghanéen assurant avoir des «informations supplémentaires» met le feu aux poudres et donne naissance à la rumeur du sacrifice humain, rapporte Deadspin. Au point que lors du dernier rassemblement des Black Stars, des jeunes sont entrés sur le terrain pour réclamer à Gyan qu’il «rende le corps», accusant l’ancien attaquant rennais d’avoir eu recours à un sacrifice rituel.

    Evidemment, aucun élément concret n’est venu corroborer la thèse du rituel. Par contre, l’agression du journaliste semble, elle, avoir bien eu lieu. 

    Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

    PARTAGER