Axe Zegoua-Bamako : Les PDG imposent la dîme aux passagers

    Le voyage entre Bamako et ZĂ©goua constitue un calvaire pour les voyageurs Ă  plus forte raison les Ă©trangers.

     Policiers, douaniers et gendarmes (PDG) soutirent de l’argent aux voyageurs. La boulimie d’argent de porteurs d’uniforme explique ces perceptions illicites.

    Les passagers des pays voisins sont souvent victimes d’agression. MĂŞme avec leur pièce complète, ils sont obligĂ©s de payer. “Cela fait dix ans que je suis sur cette route. Ils ne changeront jamais. C’est toujours le mĂŞme scĂ©nario. Ils nous prennent 2000 F CFA par personne Ă  chaque poste de contrĂ´le”, s’emporte un passager mauritanien du nom de Souleymane Baba.

    “Je suis un habituĂ© du corridor et je dois vous avouer que pour passer chaque poste frontière, vous devez verser de l’argent aux PDG”, ajoute un autre passager, SĂ©kou Ouattara. Mauritaniens, AlgĂ©riens, SĂ©nĂ©galais quittant la CĂ´te d’Ivoire pour leurs pays respectifs passent souvent par le Mali. Ils payent le double, voire le triple de ce que payent les autres passagers.

    Selon des sources, des policiers, douaniers et gendarmes font la pluie et le beau temps sur ce trajet long. Simples voyageurs, transporteurs, commerçants et compagnies de transport subissent le même calvaire.

    “Avec ou sans vos documents de voyage Ă  jour, vous payerez quelque chose avant de passer. Et chaque corps prĂ©sent au poste frontière viendra se sucrer sur votre dos”, se lamente Sidiki Sako, un Ă©tudiant.

    Les prélèvements illicites représentent un manque à gagner pour les voyageurs et les opérateurs économiques. A Bamako, certains voyageurs affirment avoir dépensé entre 1000 et 2000 F CFA pour passer les postes frontières, soit des montants qui oscillent finalement entre 6 et 12 000 F CFA.

    Zié Mamadou Koné

    Stagiaire

    PARTAGER

    8 COMMENTAIRES

    1. c est pourkoi si on parle de l’ integration africaine c ‘est du pure connorie ; entre le mali la cote d’ ivoire et le burkina ses agents ki sont sur la route y’ a pas de mot pour les qualifiĂ©s mais kan tu regarde c ‘est pas leurs fautes , C’ est la faute a nos ministres de l’ interieur pourkoi ils ne fassent pas des communiquĂ©s a la telĂ© pour dire a nos braves citoyens tant que vos documents de voyage sont en règles de ne pas donner meme un centimes a ses agents de honte jai fais la route bamako burkina vous payez ds les deux cotĂ©s aux frontières avec tts les doments en regles mais c’ esr la honte totale ce ki me tue de plus kan je vois nos diriegants parlĂ©s de l’ integration africaineou de l’ unitĂ© africainesa me tuekoi si ce n’ est pas en afrique tu vois jamais ailleur . IL FAUT nos dirigeants sans conscience essaye dee pensĂ© a leurs populations pour le developmt attendu por tant d’ africain ds les annĂ©es avenirs sinon avec se desamour des dirigeants envers leurs population je pense ke on peu pas aller de l’ avant.

    2. Tout ce qu’il a dit est vrai. et tout le monde le sait. qui va prendre la dĂ©cision de mener des enquĂŞtes? ce n’est mĂŞme pas la peine d’enquĂŞter ils le font au vue et au sue de tous. les chefs ont leur part dans ce butin. apres tout je dirais qu’ils ont raison car ils se font rembourser l’argent qu’ils ont dĂ©bourssĂ© pour etre recrutĂ©. toutes les frontières valent mieux que l’entrĂ©e au Mali avec des fripouilles.

    3. C’est vrai. Moi-mĂŞme j’ai vĂ©cu au poste d’entrĂ©e de Sikasso. Ils sont malhonnĂŞtes ces policiers. Ils font descendre d’abord tout le monde du car pour un contrĂ´le de carte d’identitĂ© et après rançonnent les passagers. Vraiment, il est temps que l’Etat arrĂŞte ce gendre de situation.

    4. l’auteur de l’article n’a pas tord il faut reconnaitre que l’axe zegoua /bamako est un calvaire pour les passagers j’en suis temoin et victime du racket des policiers au poste de zegoua j’ai ma vaccination valable et en plus de ma carte d’identitĂ© Ă  jour le policier chargĂ© des contrĂ´les m’a soutirĂ© 1000f
      je me demande nous sommes dans quel pays?
      les autoritĂ©s doivent mener une enquĂŞte et prendre des sanctions pour ces policiers qui n’honorent pas leurs uniformes
      au lieu de rendre service Ă  la population ils servent eux-mĂŞmes

    5. Vous savez a qui le dite vous mĂŞme le sommer de l’Ă©tat du mali est au courant ils ont leurs enveloppe tous les mois de ce fait ils n’ont rien a dirent.

      • C’est une rĂ©alitĂ© .C’est tout le tronçon Afrique de l’ouest qui est infectĂ© par cette pratique honteuse qui consiste Ă  rançonner les voyageurs.A l’arrivĂ©e des camions les agents perdent toute notion de sĂ©curitĂ©.En tout cas des dispositions urgentes doivent ĂŞtre prises
        .C’est tout sauf la libre circulation des personnes et des biens.CotĂ© Burkina souvent ça va.C’est cela qui traduit la vulnĂ©rabilitĂ© des postes .Les bandits ciblent des moments de baisse de garde pour s’emparer des postes,chasser les agents.En plus certaines sources disent qu’il faut des bras longs pour accĂ©der Ă  cette pratique honteuse.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here