Bamako Coura : Un nouveau voleur de Jakarta battu à mort

    0
    6

    Dans l’après-midi du  mardi 13 décembre dernier à Bamako-Coura, un autre jeune homme a été lynché par la foule pour avoir enlevé une moto Jakarta. Un règlement de compte qui interpelle et qui inquiète.

    Depuis quelques temps, on assiste au retour de l’article 320 qui consistait au début des années 90 à brûler les voleurs. Le dernier cas de cette justice populaire a été enregistré le mardi 13 décembre dernier à Bamako-coura en commune III. Un jeune homme qui avait tenté d’enlever une moto Jakarta, a été battu à mort par une foule déchainée en face du «  cimetière des chrétiens ». Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, le délinquant avait déjà rendu l’âme. Ils se sont contentés de rappeler lamentablement que ce n’est pas une bonne chose  de se rendre justice.  Justement, le fait de se rendre justice est là toute la question.  Car, si chacun jouait son rôle dans la société, on aurait pu éviter la vindicte populaire. En effet,  selon certaines sources, « lorsque vous amenez un voleur à la police, quelques jours plus tard vous le rencontrez dans la circulation, et c’est pourquoi nous assistons dans ces derniers temps à une sorte de justice privée ». Comme pour dire que  la justice est le dernier rempart du peuple, mais lorsque cette dernière ne joue pas le rôle qui lui revient, alors c’est la dérive de la société.

    Ben Dao

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.