Le banditisme se féminise : Deux grandes dames prises la main dans le sac

    10

     Finalement, qu’est-ce qui ne se fait pas dans notre pays ? Après les vols de moto, les attaques et braquages à main armée, les cambriolages, le grand banditisme prend de plus en  plus d’ampleur dans notre pays et il se féminise. En effet, les grandes dames de la capitale que l’on voit circuler en ville ne sont pas toutes des personnes de bonnes mœurs.

     

    voleuses-sacs
    Les voleuses de sacs

    Le cas présent concerne Aminata Diarra âgée 30 ans, domiciliée à Djélibougou et Aïssata Cissé 32 ans, logeant à Sébénicoro secteur 7. Toutes les deux sont des vendeuses d’objets divers à les croire.

     

    Le vendredi 9 mai aux environs de midi dans le marché de Djicoroni Troucabougou, Aminata et Aïssata ont suivi une dame jusqu’à tromper sa vigilance avant de s’emparer de son sac. C’est au moment de se retirer que celle-ci s’est rendue compte de la disparition de son sac à main. Immédiatement, elle s’est mise à crier.

     

    C’est grâce à ses cris que la foule a réussi à mettre la main sur les deux voleuses. N’eut été l’intervention des éléments du commissaire Tiantio Badra Coulibaly du 14e arrondissement, elles auraient pu être lunchées.

     

    Depuis leur arrestation le vendredi, le commissaire ne cesse d’enregistrer des cas de plainte, mais en même temps surgissent des interventions pour les libérer. Le commissaire est décidé à faire d’elles, un exemple pour dissuader les autres, car tout porte à croire qu’il pourrait s’agir d’un réseau bien organisé. En tout état de cause, elles seront déférées et mises à la disposition du procureur. Tout ceci montre la volonté du commissaire Tiantio de faire reculer le banditisme, car a-t-il coutume de dire, c’est le résultat qui compte. Il a fait ses preuves à Kati. Toute chose qui lui a valu la reconnaissance de la population de Kati.

     

    Ainsi, il en appelle à une bonne collaboration des populations pour lutter efficacement contre le grand banditisme. C’est ainsi qu’on pourra mettre fin à ces pratiques.

     

    F. Mah Thiam KONE

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    10 COMMENTAIRES

    1. Zeronaliste Pardon!!! Est ce celles ci que vous appelez “Grand dame” ?
      Mais pardon il faut nous respecter cas meme. Des femmes comme ca, on les appelle “Bilakoro mousso”. C’etait just pour vous corriger.

    2. Si je comprend bien, au moment de leur arrestation, le commissaire était-il présent? article nul.

    3. Depuis leur arrestation le vendredi, le commissaire ne cesse d’enregistrer des cas de plainte, mais en même temps surgissent des interventions pour les libérer????????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Qui est ce qui tente de le liberer???????????
      jE CROIS QU4IL EST TEMPS QUE CES PRATIQUES CESSENT SI ON VEUT CONSTRUIRE UN PAYS JUSTE COMME PROMMIS PAR IBK et COMPAGNIE

    4. C’est le menus fretins qu’on arrive à “capturer” sinon les crocodiles aux dents lacérées du pays dorment tranquillement au fond du marigot politique! A la place de ces 2 pauvres dames devraient être les grands voleurs de la république comme les Souméylou Boubèye et autres Modibo Sidibé! Mais comme le ridicule ne tue pas et l’argent sale n’a pas d’odeur, ces vrais grands bandits de la république continuent à se pavaner dans les rues de la capitale. Si vous pouviez foutre la paix à ces 2 dames là ce serait génial. 👿

      • Vraiment bien dit sambpu, que faire?, en plus ces rares qu’on dit montre des visages tout decouvert. Des bandits de grand chemin sont arretes mais on masque leur visage. Il est important de les montrer a la population pourque celle ci puisse les identifier et soit alerte au cas ou on les libere comme d’habitude.

    5. cet article, on peut lire luncher. A mon avis, c'est lyncher. De plus en plus, on voit trop de fautes dans nos journaux. Je me demanda si les comités de rédaction fonctionnent dans ces organes de presse. Il y a y trop de fautes. Donnez vous un peu le temps de fouiller dans le dictionnaire si vous doutez d'un orthographe. C'est aussi simple. On n'a m^me pas envie de lire souvent nos journaux. TROP TROP TROP DE FAUTES;. J'interpelle enfin les Directeurs. C'est triste, très triste en vérité.

    6. C’est la population qui a arrete les voleuses ou j’ai pas bien compris l’article ❓ Et comment peut-on imputer cette prouesse au commisaire Tianto du 14 eme arrondissement ❓ S’il y a quelqu’un a remercier et a feliciter, c’est bien cette population courageuse qui a fait le boulot de la police et non ces policiers qui ne font pratiquement plus leur boulot a part racketter les gens, comme ces VOLEUSES en plus.
      Vous faites tres mal la publicite pour ces chercheurs de galons.

      C’est pas SERIEUX!

      • non seulement c’est la population qui a fait boulot, mais c’est bien la Police est intervenue pour plutôt protéger ses bouc-émissaires. Je reconnais bien le visage de ces deux voleuses, qui ne sont d’ailleurs pas à leur premier essaie. Depuis l’adolescence, elles le faisaient comme métier. Elles sont de véritables récidivistes connues de touts les commissariat de Bamako. Vous imaginez alors la connexion et la raison de l’intervention énergique de la Police! Lisez mon regard…. 😀 😀 😀 😀 😀

    Comments are closed.