Braquage des boutiques à Kati : Trois individus et leurs deux complices arrêtés par les hommes du commissaire Tiantio Diarra

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les bandits de la ville garnison de Kati, avaient longtemps observé une trêve après que les limiers du commissaire divisionnaire, Badra dit Tiantio Diarra, aient réussi de mettre à l’ordre  dans la ville en intensifiant les patrouilles. On se souvient que le commissaire avait  promis de mettre hors d’état de nuire  les bandits dans la ville de Kati. Depuis, lui et ses éléments ne dorment presque pas pour le bien- être de la population.

Les 4 voleurs et leur receleur, Makan Barry, Ali Diallo, Sidiki Sagara, Aly Sow et Amady Sow

En effet, courant décembre 2012, la police a été informée du mouvement suspect de certains individus qui occupaient un chantier à Kati Hérémakono. Selon l’informateur de la police, ces hommes viennent nuitamment avec des sacs remplis d’objets. Mais ce qui est bizarre, personne ne les voit sortir avec les objets qu’ils amènent.  La brigade de recherche de Kati dirigée par l’inspecteur Dramane Kéita a dépêché ses hommes sur les lieux pour une enquête. C’est ainsi que dans la matinée du 8 janvier 2013 vers 10 heures, les éléments de la brigade de recherche  ont aperçu des individus qui faisaient à plusieurs reprises la navette dans la cour indiquée. Le mouvement est apparu suspect aux yeux des policiers constitués par le commissariat de Kati. Les hommes de Tantio Diarra ont fait irruption dans la chambre qui accueillait les personnes suspectées.  Ils ont trouvé sur place trois individus qui triaient des marchandises composées de cartons de savon, de cubes mayonnaises, de sacs de sucre, de lait etc. Les flics du commissariat de Kati ont transporté les bandits et les objets volés au commissariat pour identification. Cela a permis de savoir un peu plus sur leur identité et la provenance des objets. Il s’agit de Makan Barry, Ali Diallo, Sidiki Sagara. Sur place, ils ont reconnu les faits et ont déclaré que les dernières marchandises ont été prises dans une boutique à Kati Malibougou par effraction sans laisser d’aiguille au propriétaire.

Ils ont dénoncé aussi leurs complices se trouvant à Bamako. Il s’agit de Amadou Diallo et Djiguiba Sidibé. Parmi les trois malfrats arrêtés, Makan Barry serait le cerveau du gang et Ali Diallo le braqueur. Sidiki Sagara, interpellé avec les deux autres, a reconnu être le receleur des objets volés par le groupe. A la suite d’un interrogatoire serré, Makan Barry, a conduit les hommes de la brigade de recherche dans les boutiques qu’ils ont braquées. Il s’agit de la boutique de Harouna Traoré à Kati Malibougou section II, puis à Kati Koko extension chez Moussa Ouédraogo et enfin  chez Mohamed Sow, à Kati Farada vers la mare sacrée de Mamaïra. Toutes ces victimes ont été invitées à se présenter au commissariat  pour des besoins d’enquête. Malheureusement à part le cas de Harouna Traoré qui est le dernier à être pillé, aucune des victimes n’a pu entrer en possession de ses marchandises dont le coût total s’élève à 1.500.000 FCFA.  Interrogé pour d’autres cas de vol, Makan Barry et Aly Diallo, ont déclaré avoir volé du petit bétail (moutons et chèvres) à Kati et dans les villages environnants. Mais ils n’ont pas donné de précision sur les dates.

Quant à Ali Diallo, il a laissé entendre qu’il est co-auteur de vols de bovin avec Amady Sow et Ali Sow, avec qui, il partage la maison. Ceux-ci n’ont pas reconnu les faits, mais sont arrêtés avec les trois autres. Signalons que l’arrestation de Amady et Ali Sow, a été très saluée par la population de Malibougou et environnants, pour la bonne raison que ce sont ces individus qui semaient la terreur  à travers des mouvements nocturnes.

Fatoumata Mah Thiam KONE

 
SOURCE:  du   17 jan 2013.    

3 Réactions à Braquage des boutiques à Kati : Trois individus et leurs deux complices arrêtés par les hommes du commissaire Tiantio Diarra

  1. binkx

    Journaliste souvent il faut penser identifier les lieux des ces malfrats qui font des cambriolages dans ce beau pays laaaaaa

  2. diaby mamadou

    merci le elements tiantio diarra

  3. Gare

    Il faut les envoyer directement au front.
    Ce genre d’individus méritent de passer entre les mains de MUJAO.