Temps Forts >
Éventuel «dossier ATT» à l’Assemblée nationale : Renvoi aux calendes grecques?

Éventuel «dossier ATT» à l’Assemblée nationale : Renvoi aux calendes grecques? ... (2)

Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 03 juillet 2015

Communiqué du Conseil des ministres du vendredi 03 juillet 2015

MPLM : Un nouveau mouvement armé en gestation

MPLM : Un nouveau mouvement armé en gestation (5)

Remaniement imminent: –  5 à 6 ministres quitteront   –  Les mouvements armés ciblent des postes

Remaniement imminent: - 5 à 6 ministres quitteront - Les mouvements armés ciblent des postes ... (34)

il y a 2 années
 L'Indicateur du Renouveau

Camion contre camion : Un chauffeur en état d’ivresse

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

La nuit de dimanche à lundi, sur la route nationale 6 (RN6) entre le marché de Yirimadio et le virage de Missabougou, s’est produit un accident entre 2 camions semi-remorques. A l’origine de la collision un chauffeur ivre.

La nuit de dimanche à lundi s’est produit un accident entre 2 camions semi-remorques sur la RN6. Il était 0 h 30, lorsqu’un camion de marque Mercedes, chargé de céréales, immatriculé Q-2602-MD, en provenance de Koutiala, a percuté de plein fouet un autre de marque Renault, immatriculé AG-8818-MD, qui transportait des sacs de farine de Ségou à Bamako.
Arrivé à Yirimadio, ce dernier s’est arrêté pour déposer des sacs de charbon. La Mercedes, à vive allure avec son chargement de céréales, est venue percuter la Renault à l’arrière. Le chauffeur du camion contenant de céréales, en plus d’être en excès de vitesse, était ivre.
« C’est à cause de son état d’ivresse et de l’excès de vitesse qu’il a perdu le contrôle de son véhicule », précise le commissaire Dramane Traoré, chef de la voie publique au 13e arrondissement.
Heureusement l’accident n’a pas causé de perte en vie humaine, mais on a enregistré des dégâts matériels énormes, les 2 camions ont été endommagés et des sacs de farine et de céréales ont été saccagés.
Pour éviter les accidents de ce genre, le chef de la voie publique, le commissaire Dramane Traoré, invite les usagers de la route au respect des règles du code de la route et à la déontologie de leur métier. Aussi il demande au syndicat d’initier les cours aux chauffeurs pour la maîtrise du code de la route.
Youssouf Coulibaly

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

3 Réactions à Camion contre camion : Un chauffeur en état d’ivresse

  1. Tandina
    69 commentaires
    8 mai 2013 à 10:12

    Cela n’étonne personne, le Mli est un état ivre. Il suffit de donner un petit billet de 1 000f pour passer les barrages. Je ne sais pas ce que mes frères maliens pensent de la démocratie. Personne n’est en règle, et tout le monde est protégé. Ce chauffeur n’a rien a craindre, soit le véhicule appartient à un chef, à la copine d’un chef, au neveu, frère…., d’un chef et dans deux jours, l’affaire sera classée. Celui qui est mort ou bléssé a perdu… Quel pays ?

    • FOUZO
      68 commentaires
      8 mai 2013 à 12:25

      arrete tandina
      des conducteurs ivres il y en a à tout bout de champs .rien qu en france cela fait des dizaine d’année qu ils essaient de combattre ce fléau mais il y a rien a faire les ivrongnes n en font qu a leur tete .alors faire une generalité du mali c est pas trop bien pensé.

  2. Koussou Massa!!!!!!!!
    158 commentaires
    7 mai 2013 à 16:41

    À nî tié ,À nî bara à tiocó gniana kodjoukou à kà bèn.