Carambolage hier sur la route de koulikoro : 7 tués sur le coup don un nourrisson et des blessés graves

    0
    1

    C’est juste à l’entrée de la ville de Tienfala, sur la route de Koulikoro, à une trentaine de kilomètres de Bamako que le drame s’est produit, hier mardi dans l’après-midi. Si plusieurs versions sont avancées sur  les causes de l’accident,   le premier bilan est constant avec 7 décès sur le coup. Tous des occupants d’une Sotrama (en partance pour le village de Koula, situé derrière Koulikoro) qui a été percutée de plein fouet  par un camion benne, très courant dans cette zone car transportant des matériaux de construction : sable, gravier, moellon etc… 

    Selon les premiers témoignages recueillis sur place, c’est aux environs de 17 heures 30 minutes que l’accident s’est produit. Quand nous nous sommes rendus sur les lieux,    la scène   offrait  un   spectacle impliquant plus de cinq véhicules : trois camions bennes, une Sotrama et un véhicule de livraison  d’une ferme avicole.

    S’agissant de la cause de l’accident, plusieurs versions circulaient. Selon celle du maire de la commune de Ngabacoro Droit, Malick Kéïta,  tout serait parti de l’entêtement  d’un malade mental de libérer la voie.

    " C’est un malade mental qui aurait obstrué la voie au   tournant,   provoquant un embouteillage forcé. De ce fait, tous les véhicules qui venaient de Koulikoro étaient obligés de s’arrêter au bas côté de la route en entendant que le déséquilibré veuille bien libérer la voie.     Un camion benne, qui venait   également de Koulikoro à grande vitesse comme c’est malheureusement le cas habituellement, a réalisé tardivement le scénario et n’a pu freiner à temps. Conséquence : il a violemment percuté    les  véhicules immobilisés devant lui  avant de heurter de plein fouet une Sotrama qui venait en sens inverse " a expliqué l’élu communal.

    Une deuxième  version servie sur les lieux    soutenait que le camion benne,  qui venait de Koulikoro, est rentré en troisième position dans un tournant avant de percuter la Sotrama venant de Bamako. Contrairement à la première,   celle-ci ne met  en cause aucun  malade mental. L’accident aurait donc été provoqué par le non respect des règles de la circulation routière par le chauffeur du camion benne. Ce qui ne serait pas surprenant.

     

    Ce qu’il faut retenir, c’est que le carambolage (plusieurs véhicules ont été touchés à la fois)  a été surtout  fatal aux  occupants de la   Sotrama. Sur le champ, cinq d’entre eux ont perdu la vie dont un nourrisson de quelques mois. Deux autres passagers du même véhicule ont succombé à leurs blessures au CHU Gabriel Touré où tous les accidentés ont été admis par les soins de la Protection civile.  

     

      Il faut rappeler que ce sont en tout huit personnes qui ont péri de façon violente en moins de 48 heures sur l’axe Bamako-Koulikoro qu’on peut assurément appeler la route de la mort. En effet, la veille  lundi 12 décembre, une jeune étudiante  sur sa moto Jakarta a été écrasée par un camion benne (encore lui) non loin de l’usine d’extraction de fer en service aux environs de Tienfala.

     

    Kassoum THERA

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.