Cercle de Dioila: le marabout-féticheur détourneur de femmes atterrit en prison

    0

    Dans notre livraison du lundi 4 juillet 2016, nous vous décrivions le débauchage de femmes auquel se livrait un marabout-féticheur Tiamou Traoré qui, entre autres, avait réussi à faire disparaître la dame Hadja Traoré, épouse de son cousin. Suite à nos révélations, l’affaire a été prise au sérieux par qui de droit et des développements inattendus se sont produits.

    Les habitants de Kôssourini Sira, un hameau du village de Maba, cercle de Dioila, se souviendront longtemps de Tiamou Traoré (photo). Ce féticheur qui se dit marabout avait pour habitude d’utiliser ses sciences occultes et la crainte qu’ils inspiraient pour débaucher les épouses d’autrui et convoler en justes noces avec elles. Le marabout-féticheur a ainsi mis la main sur la dame Hadja Traoré, épouse de son cousin Badra Traoré. Suite à notre article du lundi 4 juillet, qui fut largement diffusé par les radios locales, Badra Traoré porte plainte contre Tiamou pour enlèvement de femme. Le dossier est transmis au commissariat de police de Kadiolo dirigé par Daouda Diarra. Ce dernier confie le dossier au chef de la brigade de recherches, Sorry Sidibé, qui mobilise ses hommes pour retrouver le marabout-féticheur et la dame Hadja qu’il avait cachée. La police s’est appuyée sur les photos diffusées par votre journal.

     

    Arrestation de Tiamou Traoré

     

    Un lundi, vers 6 h du matin, Sorry Sidibé est ses hommes, en compagnie de Badra Traoré, quittent Dioila pour le village de Kossourini Sira où, selon des sources, le marabout-féticheur était revenu en vue de régler quelques urgences. L’équipe policière arrive au village et, sur les indications de Badra, rejoint le domicile de Tiamou Traoré. Surpris derrrière les toilettes, le marabout-féticheur est sommé de suivre les enquêteurs.

    Lisez la suite en cliquant ici

    PARTAGER