C’est arrivé dans la nuit du jeudi 12 février : Deux dames se font dépouiller par un taximan indélicat

    4
    L'une des victimes du taximan
    L’une des victimes du taximan

    Les deux passagères accompagnées d’un ami ont  arrêté un  taxi au niveau de la Tour d’Afrique. Après que les deux dames furent montées à bord, ce dernier a rebroussé chemin avec la certitude que ses deux amies ne courent aucun risque. C’était sans compter sur les nouvelles formes de banditisme qui se développent à Bamako.

    A quelques kilomètres du lieu où elles devaient se rendre, le taximan a fait un premier arrêt pour soi-disant aller se soulager. Il s’excusa au préalable auprès de ses deux passagères avant de garer le véhicule au bas-côté de la route. Il avait déjà bien planifié son coup, qui consistait  à profiter d’un endroit discret pour dépouiller les deux dames. A quelques encablures de leur destination,  le taximan s’arrêta  à nouveau. Prétextant que la voiture  dégageait une odeur qui présage une panne, il descendit du véhicule et à la grande surprise des deux dames, il tire de sous son siège un coupe-coupe à la lame très tranchante. Sans hésitation, il assèna un premier coup de lame à l’une d’elles, en leur demandant de vider le contenu de leurs sacs si elles veulent avoir la vie sauve. Prises de peur, les deux malheureuses n’ont eu d’autre choix que de s’exécuter. Le chauffeur indélicat  ramassa d’un geste machinal tout ce que les deux dames avaient comme argent, bijoux et autres objets de valeur, avant de disparaitre. Une fois de plus, l’insécurité (rampante à Bamako) venait de faire de nouvelles victimes. Ce fait divers est l’occasion d’attirer l’attention de la population sur cette nouvelle forme de banditisme, qui permet à certains chauffeurs de taxis de dépouiller leurs clients de leurs biens.

    Avant d’emprunter un taxi, il est conseillé de prendre toutes les dispositions : numéro de la voiture et garder l’œil ouvert tout au long du parcours.

    Source  : Maliweb.net

     

    PARTAGER

    4 COMMENTAIRES

    1. Des femmes à 3 heures du matin ? d’où est ce qu’elles venaient à cette heures ci. Quelle activité mènent elles ? le taximan ne les épiait-il pas sachant ce qu’elles portaient comme bien ? l’insécurité est certes grandissante à Bamako et au Mali mais chacun doit prendre garde pour éviter les moments préférés des bandits.

    2. Où avez-vous lu qu’il était 3h00 du matin? Lisez et relisez avant de blâmer. L’insécurité est elle aujourd’hui que même dans son sommeil on est agressé. Allez-vous aussi demander à celles qui sont attaquées à domicile la nuit pourquoi elles dormaient à telle ou telle heure de la nuit.
      Trouvons ensemble une solution définitive à ce fléau nous avancerait beaucoup plus que de savoir ce que les dames faisaient dehors.

      • Il faut bien relire M. Sampèren. Heureusement qu’on est pas en période hivernale.
        C’est bien écrit en titre. J’ai juste fait un copier-coller
        “Dans la nuit du jeudi 12 février dernier, aux environs de 3 heures du matin, deux dames se sont fait agresser par un taximan dont elles avaient loué les services pour rentrer à la maison”.

    Comments are closed.