Cité UNICEF : Daouda met la maison de son ami à sac

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Profitant de l’absence de son ami Coulibaly en visite médicale en Côte d’Ivoire, Daouda est venu, nuitamment, le samedi 17 novembre, enlever tout ce qu’il y avait comme matériel jusqu’aux banquettes, dans la maison de son ami. Interpellé par la police, Daouda dira que Coulibaly lui doit un générateur électrique

En effet, le ridicule ne tue plus dans notre pays où un individu profite de l’absence de son ami pour cambrioler, en toute impunité, sa maison. Il s’agit de Daouda, un bricoleur au Hall de Bamako. C’était justement dans ce marché ultramoderne de notre capitale que celui-ci a connu le commerçant Coulibaly. Il a fait tout pour connaître sa piaule et, à la longue, c’est chez ce dernier qu’il venait de temps en temps causer et regarder les matchs de football à la télévision. Mais il se trouve que Coulibaly est malade et qu’il se rend fréquemment  en Côte d’Ivoire pour suivre son traitement. Daouda a donc profité de son absence, dans la nuit du vendredi au samedi 17, pour enlever tout ce qu’il y avait comme matériel dans la maison de son ami. Il s’agit : d’un récepteur de télévision écran 21, une chaîne de musique, quatre fauteuils, une banquette, une table, un ventilateur, un lit et tous ses habits.

A son retour de Côte d’Ivoire, Coulibaly fut très surpris de constater que sa maison était complètement vide. Ses voisins lui apprirent que c’était son ami qui est venu enlever tout le contenu de sa maison, selon lui, pour les sécuriser. Coulibaly a aussitôt saisi la police qui a immédiatement procédé à l’interpellation de Daouda et à la saisi des objets enlevés. C’est au poste de police que Coulibaly découvrira que son ami avait fabriqué une deuxième clé grâce à laquelle il s’était introduit sans aucun ombre de soupçon chez lui. Le malfrat dira au policier que c’était son ami qui lui a remis la clé. Quant aux effets enlevés, il a soutenu que Coulibaly lui devait l’argent d’un générateur qu’il lui aurait vendu. A la question de savoir comment il a eu le générateur il dit l’avoir acheté à 10 000 FCFA.

Daouda a été déféré devant le procureur de la République du tribunal de première instance de la commune VI.

Pierre Fo’o Medjo

SOURCE:  du   29 nov 2012.    

2 Réactions à Cité UNICEF : Daouda met la maison de son ami à sac

  1. coutinho

    Dans ce journal, on est, tout simplement, pas sérieux pour les raisons suivantes:
    1- Mettre à sac veut tout casser, vandaliser. Visiblement, le monsieur se rend justice en s’érigeant en huissier de justice!
    2- Il faudrait d’abord nous dire comment quelqu’un qui s’appelle Pierre Fo4o MEDJO est « dans notre pays » malien.
    3- Et « il s’était introduit sans aucun ombre :?: :?: de soupçon », UNE mauvaise OMBRE plane sur votre journal car votre correcteur ou le directeur de publication doit démissionner! :lol: :lol: :lol:

  2. Miniankaden

    « un récepteur de télévision.. »: CA S’APPELLE UN TÉLÉVISEUR!!! :mrgreen: :lol: :-P