Commissariat du 3ème arrondissement : Le Tueur de flic abattu à son tour

    14

    Le Sergent de Police Amadou Sanogo de la promotion 2007 est mort en héro. Il tentait de protéger ses concitoyens des malfrats qui l’ont abattu à bout portant.

    Les faits sont survenus en fin de semaine dernière. Des malfrats ont été pris à partie par des policiers en patrouille à Quinzambougou, non loin du parlement de l’UEMOA. Parmi eux figurait le Sergent Amadou Sanogo.

    Le bandit en question avait été arrêté et fouillé sommairement en attendant d’être conduit au commissariat. Mais profitant d’un moment d’inattention des policiers, il fit sortir une seconde arme et fit usage sur la personne du policier Amadou Sanogo. Il tenta ensuite de fuir. Mais les autres policiers ne lui en laissèrent pas le temps. Ils le prirent pour cible et il fut atteint d’une balle. Il succombera par la suite de ses blessures.

    Le sergent Amadou Sanogo lui, non plus ne survécu. Il rendit l’âme à l’hôpital Gabriel Touré où il fut conduit par ses camarades pour recevoir des soins.

    Ses obsèques ont lieu samedi dernier en présence du ministre de la sécurité et de la haute hiérarchie de la police. Il a été décoré à titre posthume. Tel était son destin !

    Dors en paix Sanogo !

    Sidiki Magassouba

    PARTAGER

    14 COMMENTAIRES

    1. Que Dieu l’accepte dans son paradis. 😥

      Il faudrait bien enquêter sur les circonstances de ce drame. Si les choses se sont passées tel que decrites dans cet article, je n’y vois pas d’abord la part du destin.

    2. Nous présentons nos condoléances au defunt et à toute sa famille. On aurait pu éviter ce drame si les fouilles du bandit avaient été menées avec plus de professionnalisme. Désormais il faut plus de serieux et de vigilance pour épargner la vie des policirs en particulier et de la population en général.

    3. paix à son âme.
      comment un individu arrêté et fouillé peut-il ensuite sortir une arme pour tirer sur un policier??
      je demande aux policiers de faire leur travail avec professionnalisme et bcp de sérieux.
      cet incident pouvait être évité mais malheureusement…

    4. Paix à l’âme du disparu. En croyant, je me dit que le policier devait mourir. Mais sur cet acte, si les faits se sont bien déroulés comme le relate le journaliste, les policiers ont plutôt besoin de professionnalisme que de gilet. Je comprends mal comment des policiers en mission peuvent fouiller un bandit et ne pas pouvoir retrouver une arme que ce dernier porte sur lui. C’est de la légèreté et l’amateurisme ça.

    5. Que l’âme de Mr. Sanogo repose en paix et mes sincères condoléances a sa famille et proches.

      • Paix à l’âme du disparu. En croyant, je me dit que le policier devait mourir. Mais sur cet acte, si les faits se sont bien déroulés comme le relate le journaliste, les policiers ont plutôt besoin de professionnalisme que de gilet. Je comprends mal comment des policiers en mission peuvent fouiller un bandit et ne pas pouvoir retrouver une arme que ce dernier porte sur lui. C’est de la légèreté et l’amateurisme ça.

    6. *****Ses obsèques ont lieu samedi dernier******
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
      Ont eu lieu …..ou ont lieu samedi prochain ?
      Le niveau baisse ….vraiment !
      RIP ……

      • tu as compris la nouvelle et c’est l’essentiel, n’essayez pas de critiquer les gens. Nous avons tous des défauts, et puis ce n’est pas un concours de grammaire ou d’orthographe ok salam aleykoum

    7. “Hôtel “Gabriel Touré reçoit les malades? Relisez-vous

      Jean Doumbia merci de nous signaler l’erreur.

    Comments are closed.