Commissariat De Kalaban-Coro : Quatre bandits arrêtés

    0

    Le Commissariat de police de Kalabancoro a appréhendé, la semaine dernière, quatre malfrats qui faisaient des opérations dans les différents secteurs de Kalabancoroet dans la zone environnante.

    C’est suite à un constat de recrudescence des activités criminelles à Kalabancoro que le Commissariatde police de Kalabancoro a mis sa Brigade des Recherches en action. Ainsi, dans la nuit du 6 au 7 novembre 2017, des bandits armés ont mené une série d’attaques criminelles à travers tous les secteurs du quartier de Kalabancoro. Lorsque la police a été saisie de ce fait,laBrigade desRecherches  a déployé urgemment ses éléments sur le terrain.Et les indices qu’ils ont recueilli sur place a permis d’interpeller dans un premier temps un certain Hugo, qui était en possession d’un sac plein des appareils téléphoniques portables volés.

    Selon le Commissaire adjoint TOMODO, le malfrat Hugo, appréhendé en première position, a expliqué qu’il relève d’un groupe  de quatre bandits qui opèrent dans la zone.Cuisiné, Hugo dévoila à la Police  leur mode opératoire. Ce qui a permis à la Police de mettre la main sur les trois autres bandits de grands chemins. Un autre élément complice avait tenté de prendre la fuite pour se refugier à Ségou. Il était à bord d’un car interurbain en direction de la Cité des Balanzan, lors que la police a eu l’information. Aussitôt, le Commissariat de police du 1er  Arrondissement de Ségou a été saisi par ses collègues de Bamako. A chaud, le Commissaire principal Cissé a dépêché les éléments de la Brigade desRecherchesont pris position à l’entrée de Ségou pour fouiller systématiquement le bus à bord duquel ils ont appréhendé les bandits avec près de 3000000 de FCFA sur eux, plus une quantité importante du métal jaune (l’or). Ils avaient aussi trois motos et les armes qu’ils se servaient ont pu être saisies tous par la Police.

    Le mode d’opération de ces malfrats est de repérer les maisons à cambrioler avant de se donner rendez-vous pour commettre leurs infractions criminelles. C’est toujours aux environs des 2 heures ou 3 heures du matin. La première opération de ces bandits qui a eu lieu à Garantibougou a interpellé la police parce qu’outre les cas de  vole, ils ont violé des femmes mariées et des jeunes filles à domicile.

    Selon le Commissaire adjoint, ceux qui volent sont au nombre de quatre mais ils ont des receleurs à qui ils remettaient leur butin. La police a pu interpeller trois de ces receleurs qui accompagneront les bandits au Tribunal de Grande Instance de la Commune V de district de Bamako.

    Tous les biens retrouvés dans les mains de ces malfrats seront mis à la disposition du Procureur de la République et les victimes pourront être satisfaites à ce niveau.Certains biens sont déjà restitués aux propriétaires. La Police fait toutes les opérations à l’aide d’un seulpick-up.

    Souvent la Police se sert des véhicules personnels pour pouvoir arrêter les bandits. «Pour cela, la Mairie de Kalabancoro a mis à la disposition de la Brigade des moyens matériels et financiers appropriés», a expliqué le Commissaire adjoint TOMODO  qui sollicité aussi la coopération des populations auprès desquelles il a sollicité des informations. Surtout à temps, car, l’information n’a de valeur que lorsqu’elle est fournie à temps opportun.Ce qui pourra permettre à la police de mettre ces bandits hors de tout état de nuire.

    Aly MORBA, Stagiaire

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here