Deux complices de Wadoussène et de Soumaïla Dembélé démasqués par la SE : Eglèse Ag Mohamed et Komani Kouyaté mis aux arrêts

    6

    Deux des collaborateurs de Mohamed Ali Ag Wadoussène et de son confident de prison, Soumaila Dembélé, alias ” Soumi ” ont été arrêtés par les forces spéciales. Il s’agit de Eglèse Ag Mohamed et de Komani Kouyaté.

     

    Komani-KouyateEglèse, étudiant de son état, a été arrêté en même temps que Mohamed Ali Ag Wadoussène à l’immeuble Badjélika, ACI 2000 Hamdallaye. C’est chez lui que Mohamed Ali Ag Wadoussène avait trouvé refuge après son départ précipité de Sébénikoro. Cela, à la demande de Djana Wallet Faroua dite ” Rose ” très proche de cet étudiant originaire de Kidal. Eglèse Ag Mohamed avec la défunte Djana Wallet (tuée par une grenade qu’elle voulait lancer contre les forces spéciales), les deux personnes les plus proches de Wadoussène qui le fréquentaient régulièrement pendant sa détention à la prison centrale de   Bamako.

     

    S’agissant de Komani Kouyaté, elle est la petite amie de Soumaïla Dembélé dit ” Soumi “. Elle a été arrêtée dans la nuit de samedi hier dimanche par la Sécurité d’Etat.

     

    C’est à son domicile de Sébénicoro Dramanebougou que les deux fugitifs, après leur première planque, s’étaient réfugiés jusqu’à ce qu’ils eurent senti les mailles des enquêteurs se resserrer autour d’eux. Comme leurs copains de bandits et terroristes, Komani Kouyaté et Djana Wallet Faraoua s’étaient liées d’amitié et se croisaient régulièrement à la prison centrale.

    Pendant la cavale de leurs petits amis, Komani était chargée de transmettre les messages de Wadoussène à Djana.

     

    ABDOULAYE DIARRA

     

    PARTAGER

    6 COMMENTAIRES

    1. Vous savez si ce pays est en branles bas, il faudrait le redresser de façon globale et punitive car c’est l’obscurantisme qui en est la cause.
      Personne ne condamne cette pétasse pour son amour pour les bandits mais compte tenu de l’état actuel de son pays elle aurait dû agir autrement c’est à dire dans le sens de l’intérêt commun.
      Il y a tas de Kamani parmi nous qui acceptent à l’aveuglette n’importe quoi sans aucun esprit critique mais l’essentiel qu’elles tirent profit de leurs engagements.Restons sur le qui-vive et par patriotisme car il y a les rats sous nos pieds.

    2. En bas la discrimination, le tribalisme, vous comprenez enfin que le problème du nord n’est pas touareg ou nordistes en général.
      Nous avons affaire à des incivismes et les ennemis du Mali.
      Mais retenez vous la solution ce n’est pas les armes.
      Nous avons besoins des mots et des idées. Nous vaincrons.
      Tous pour le Mali et la politique de réconciliation du Président IBK.

    3. héiiiii laisse la griote en paix el a agit par amour. soite qu on leurs loge ensemble au moins pour fondé une famille de voleur rirrrrrrrrrr

      merci djelimousso tu na pas raison mais nous prions pour toi l amour n a pas de frontiére tu as raison pour aider ton mec mais……. il fallait s attendre au contraire je crois c est ce que tu as fait pourkoi tu na pris tes pied au cou bravo

    4. Cet article est le bout d’un rapport et non le fruit de reflexion et de recherche. Il informe peu. Le journaliste nous aurait rendu service en faisant le déplacement au domicile de Soumi et de madame Komani Kouyaté, la petite amie de Soumaïla Dembélé dit » Soumi «Kouyaté et s’informer d’avantage sur les activités quotidiennes. Soumi était incarcéré à la prison centrale pour quel motif? Et l’histoire de la télé contenant une arme de poing? Vraiment un peu de professionnalisme au lieu de nos filer un petit bout de rapport. Au lieu de nous montrer la photo de Soumi, on prend du plaisir à mettre à l’affiche la pauvre dame. Ne ka djélimousso ma fossi kè, Allah kama. Ma griotte n’a rien fait de grave, laissez la à cause de Dieu.«VIVE LA REPUBLIQUE

    Comments are closed.