Concours du plus beau bébé de la Capitale des BALANZANS: Sidiki Santara enlève le premier prix

    0
    C’est la salle de spectacles du palais de la culture Tientiguiba Danté qui a abrité la soirée du concours du plus beau bébé de Ségou, le 4 août dernier. Après les sketchs et histoires drôles des animateurs de la radio Sikoro, le public a eu droit à un concert de Mah Kouyaté N°2, puis le plateau fut cédé aux enfants, encadrés par Mouneïssa Tandina, la seule femme au Mali qui joue la batterie, pour des chorégraphies. La première partie de la remise des cadeaux a commencé par les prix spéciaux.
    Ainsi, l’hôtel Indépendance de Ségou a remis quinze mille francs CFA au bébé Assatan Sanogo, plus deux bons de restauration et la BNDA a ouvert un compte de quarante mille francs CFA à Na Dia. Le prix spécial du public est revenu à Ismaïla Coulibaly. C’est alors que la voix de Mah Kouyaté N°2 a commencé à retentir dans la salle pleine à craquer. Dans un premier titre, elle a tenu à rendre un hommage mérité aux artistes de la Cité des Balanzans, à commencer par les anciennes gloires. Mah a aussi fait danser les représentants des familles de griots ségoviennes avant d’entonner deux autres morceaux puis de céder le plateau aux membres du jury. Celui-ci était composé de six personnes dont cinq femmes. Après la compulsion des dossiers, ce sont les jumeaux Madani et Amadou Koné qui se sont classés troisièmes. Ils ont reçu vingt cinq mille francs, deux cartons d’eau minérale, une moustiquaire imprégnée, une bassine et des accessoires pour enfants.
    Le deuxième prix est revenu à Fatoumata Bintou Sanogo, soit trente cinq mille francs, un matelas Fofy, une bassine et une moustiquaire imprégnée. Le titre de plus beau bébé a été enlevé par Sidiki Santara, né en février 2006 et qui pèse dix kilos.
    Sa mère est ménagère et son père enseignant. Sidiki a empoché cinquante mille francs, un téléphone portable et une puce Ikatel, des bassines, des moustiquaires imprégnées et un bon de traitement gratuit à l’hôpital Nianankoro Fomba de Ségou. Après la remise des prix, le conseiller aux affaires économiques du gouverneur de Ségou, Kassim Koné, qui présidait la cérémonie a remercié les initiateurs de la soirée. Il est revenu sur les avantages de l’allaitement maternel qui donne à l’enfant une santé de fer. Le représentant de la Fondation pour l’Enfance, notre confrère Amadou Ombotimbé, a lui aussi martelé le même message, avant de transmettre à l’auditoire les salutations de la première dame du Mali, Mme Touré Lobbo Traoré. Ikatel avait aussi un envoyé spécial dans la salle, en la personne de Abdoulaye Kaya. Le show a continué avec Mah Kouyaté jusqu’à une heure du matin, pour le plus grand plaisir des dames de Ségou, qui ont soif de concerts et autres distractions. La cantatrice, avec laquelle tout le monde voulait être photographié, a bien rempli son contrat car sa prestation a été formidable.  

    Kassim TRAORE

    PARTAGER