Cour d’appel de Bamako : Mamadou Tièoulé Konaté perd son procès contre le Chérif de Nioro

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Malgré ses stratagèmes aussi maladroits les uns que les autres, Mamadou Tièoulé Konaté n’échappera pas à son triste sort au champ hippique de Bamako. En effet, comme on pouvait si attendre, la Cour d’Appel de Bamako dans son audience du vendredi 23 Novembre 2012 a confirmé le verdict rendu en premier ressort par le Tribunal de la Commune II du District de Bamako, qui ordonne à Mamadou Tièoulé Konaté de payer les 180 000 FCFA à titre de dommages et intérêts au Chérif de Nioro et à Dramane Sissoko.

 

Mamadou Konaté

Avec un narcissisme aussi exacerbé, Mamadou Tièoulé Konaté a certainement atteint le point de non retour en s’attaquant injustement au Chérif de Nioro. En confisquant injustement le gain symbolique de la victoire du cheval du Chérif de Nioro et de Dramane Sissoko de l’écurie Chelsea lors du grand prix de la Nation 2012, le président de la ligue hippique de Bamako a franchi le seuil de tolérance aux yeux de bon nombre d’observateurs. C’est pourquoi, Dramane Sissoko, qui n’est autre qu’une victime collatérale de la méchanceté gratuite qui visait le Chérif en personne a décidé de porter plainte devant le Tribunal de 1ère Instance de la Commune II, pour abus de pouvoir. Après un débat contradictoire, les juges de la commune II ont déniché la mauvaise foi de Mamadou Tièoulé Konaté, guidé par une volonté de vengeance contre le saint de Nioro et le propriétaire de l’écurie Chelsea.

A titre de rappel, à la veille du grand prix de la Nation, le Chérif de Nioro avait envoyé une dizaine de chevaux pour agrémenter la fête comme il est de coutume. En rentrant dans le champ hippique, le camion de transport du Chérif a heurté un coté de la porte d’entrée. En dépit de réparations effectuées par une bonne volonté, Mamadou Tièoulé Konaté sans en référé à qui que se soit au sein de la fédération encore moins de la ligue, a décidé de bondir sur l’occasion pour satisfaire son égo. Sachant bien que la compétition en question n’était pas celle de la ligue mais plutôt de la fédération, il a pris la responsabilité seul d’engager la ligue pour satisfaire son égo démesuré. Ainsi, il décida de confisquer le gain non seulement du cheval du Chérif de Nioro, mais aussi de celui de Dramane Sissoko qui n’a rien avoir les événements, mais tout simplement parce que son cheval partage la même écurie que celui du Chérif.

A la lecture de ses faits qui n’ont aucune base juridique, le Tribunal de la Commune II du District de Bamako avait décidé de sévir. Dans son verdict, il ordonne à Mamadou Tièoulé Konaté de payer en plus des 130 000 FCFA confisquées, 50 000 FCFA comme dommage et intérêt.

Non content de son sort qui parait clément aux yeux de beaucoup d’observateurs, Mamadou T Konaté décida d’interjeter appel près de la Cour d’Appel de Bamako. En panne d’immunité de fait qu’il s’était octroyer sous ATT, le fils de Tièoulé Konaté décide d’employer des méthodes suicidaires. Il informe les juges qu’il n’est pas Mamadou T Konaté mais Mamadou Henry Konaté, quoi que les documents du champ hippique prouvent le contraire.

Oubliant qu’il est allé lui-même déclaré la guerre à la porte de l’écurie Chelsea, Mamadou T Konaté tente désespérément de faire porter le chapeau de cette rétention abusive à la ligue ou à la fédération.

Une chose que les juges de la Cour d’Appel ont comprise, c’est pourquoi ils ont confirmé le verdict rendu en premier ressort par le Tribunal de la Commune II. Ainsi, petit à petit l’étau se resserre autour de Mamadou T Konaté, surtout quant on sait qu’il est inculpé par le pôle économique pour détournement de plus de 130 millions de FCFA en une saison.

Au delà du verdict, c’est le changement opéré au sein de nos juridictions qui est a salué. En effet, il ya de cela quelques mois, personne n’aurait pu penser qu’une juridiction malienne pouvait condamner un conseiller spécial du président de la République. Aujourd’hui, c’est chose faite.

Après le verdict, Dramane Sissoko qui représente les victimes dans cette affaire, s’est dit fier de la justice malienne. Pour lui, ce n’est pas une guerre de personne, mais plutôt celle contre un système de gestion mafieuse piloté par Mamadou T Konaté depuis plus de 13 ans.

Pour conclure, M. Sissoko s’est dit prêt à aller jusqu’à la Cour Suprême pour être dans ses droits. Car pour lui, le champ hippique n’est la propriété de personne. « De gré ou de force, Mamadou Tièoulé Konaté payera notre argent » a conclu Dramane Sissoko. Déjà des huissiers sont à pied d’œuvre pour exécuter cette décision de la Cour d’Appel. Pour eux, certains biens de Mamadou Tièoulé Konaté risquent d’être saisis dans les jours à venir.

A suivre

Ahmadou Maïga

 
SOURCE:  du   28 nov 2012.    

5 Réactions à Cour d’appel de Bamako : Mamadou Tièoulé Konaté perd son procès contre le Chérif de Nioro

  1. azaîke

    un saint qui prend l’argent du jeux de hasard si les islamistes etait sincère jallais les rejoindre pour k la charia puisse être appliqué a des gens ki utisent la religion comme couverture

  2. Tidiane

    Salaam,
    je crois savoir que la course des chevaux est un jeu d’hasard et que tout jeu d’hasard est interdit.

    • Djon Te

      Mon FRERE tu as RAISON IL N’ YA PAS DE SAINTS DANS CE MONDE, il ya biensur des idiots qui pensent qu’ il y en a :-D les religions contribuent a creer des cons et des debiles :oops:

  3. foul

    Que Dieu fasse, qu’il y ait justice dans ce pays

  4. Djon Te

    c’ est debile de mettre des gens « saint aux courses de cheveaux  » au dessus des lois et reglements