Courrier des initiés : Lettre à Boubou

    0

    Salut cousin, me voilà de retour après un petit silence….

    Pour commencer prions le seigneur des mondes de nous avoir accordé la chance de vivre ce mois béni de carême et surtout bien arrosé. Avec ce carême c’est la recrudescence de toutes les maladies qui empêchent de jeûner. Le docteur est mis en contribution pour justifier cet état de fait. C’est durant ce mois et seulement celui-ci qu’on se rend compte que l’écrasante majorité de ceux qui sont à l’aise sont malades de diabète, hypertension, bref de quelque chose qui leur déconseille de jeûner. C’est leur droit à vouloir se tromper mais Dieu seul sait la vérité.

    Cher cousin,

    Il a plu sur le sahel et le microphone a dévoré littéralement mes résidus herbacés. Donc envoie-moi de l’aliment bétail complémentaire me permettant de tenir avant la régénération voilà mon problème.

    Le Kafo central a vibré la semaine passée suite à la visite de Simbo3. Ce dernier après un séjour dans la cité du dô où il a lancé les grands travaux routiers a mis le cap sur  le Toda central avec dans ses valises la quasi-totalité de l’attelage gouvernemental. Du coup les capacités d’accueil de la cité ont été vite dépassées car notre mogo puissant draine partisans, opposants, composants, tagninina  et laudateurs.Tous étaient présents au lancement de la campagne agricole où les oiseaux de tous les printemps ont brillé par mille feux. Simbo3 a réitéré son engagement de faire le plein de nos greniers et de couvrir les besoins de toute la sous- région et tu devines que celui qui nourrit détient la puissance. Pour atteindre cet objectif Simbo3 a distribué machines, semences, technologies appliquées. C’est le lieu de saluer nos chercheurs qui depuis un certain temps prennent goût au fauteuil plus que le laboratoire.En réponse, le monde paysan a promis à travers leur patron de rembourser la dette qu’il vient de contracter. Reste à savoir comment ? Par la production et la productivité ou par le nombre de voix aux prochaines échéances. Le temps nous dira plus.

    Cher cousin,

    Avant de clore ce chapitre, je viens d’apprendre que la gestion des prébendes liées au circuit de l’engrais divise les producteurs membres de l’association des riziculteurs de la zone de Diédougou. En fait, les frondeurs accusent l’autre clan d’avoir fait main basse sur les avantages. Conseillés en cela par maitre Tagnini, les frondeurs préparent une révolution de palais à défaut l’alternance lors du prochain renouvellement du bureau. L’onde de choc de la crise a été sentie très loin de l’épicentre Dioro. De leur coté les légalistes affirment détenir par devers eux la preuve de détournement du m’batou maoudo  par ceux qui crient aujourd’hui à la victime. On s’attend à un grand déballage après le mois de carême pendant lequel les paries ont décidé d’observer un cessez le feu. Selon Tiambal chacun des deux camps a des soutiens stratégiques auprès des fournisseurs d’engrais et tout porte à croire qu’il s’agit d’une guerre entre Boki were et Niono : toi-même tu comprends !

    Cher cousin,

    Le pays est cailloux, c’est ce qui expliquait la fronde sociale contenue pour le moment par des accords qu’il reste à appliquer. Malgré tout les chercheurs de pouvoirs s’agitent car il est question de choisir les représentants au niveau local et régional. Sans oublier les grands fauteuils de la grande colline qui seront mis à prix l’année prochaine. A ce niveau la géométrie varie d’un camp à l’autre. Si à l’opposition on peut deviner sans trop de risque les partants, le flou reste de mise au sein de la constellation au pouvoir. Dans la ruche il y a ceux qui veulent présenter leur fiston comme candidat, histoire de reprendre par personne interposée les reines du pouvoir.  A leur opposé se trouvent ceux qui veulent préserver leur acquis en garantissant à Simbo3 une victoire certaine et cela en soutenant la candidature de l’ami de ce dernier c’est-à-dire Dionkiss. Tu connais les abeilles ça bouillonne et les coups tordus sont permis.

    Cher cousin,

    Grand père nous a toujours conseillé de ne pas tricher, de ne pas mentir, de ne pas abuser de la confiance des autres. Il a toujours dit que tout phénomène conçu à partir de ces comportements connaitra de réelles difficultés avant de sombrer. Je pense que l’histoire lui donne raison dans le Worodougou. Les bruits de bottes et de canons qu’on apprend de l’autre coté de la frontière sont les conséquences du mensonge,  mensonge à partir duquel Alass and compagnie ont grimpé les marches du pouvoirau bord de la lagune Ebrié. Après avoir sacrifié les enfants d’autrui promis monts  et merveilles à tous les guerriers, voilà qu’il doit faire face aux prommesses difficilement tenables. Pire les anciens  amis d’hier ne se comprennent plus sur la gestion du pouvoir et sur la succession de Alasco. Le chef des Tondions qui veut remplacer Alsco est prêt à battre le rappel des troupes pour atteindre cet objectif. Cette situation profite déjà aux vendeurs d’armes mais aussi de gris-gris. Alsco doit savoir qu’il a détruit des génération d’enfants et d’adolescents en les transformant en soldats. Dieu souvent traine les pas mais il a toujours payé les dettes. Bon mois de ramadan.

    Je te quitte et  à la quinzaine prochaine

    Par ton cousin Morifing.

    PS Il semble que les Modibo n’ont pas jusque là accepté leur sevrage précoce du pouvoir en 68. Ils sont pour le moment 3( Le  Flic, Le Savant, et le Banquier )annonces comme partants officiels pour  la campagne prochaine….

    PARTAGER

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here