Crime passionnel à Bla: Elle abat l’amante de son mari

    0
    La capitale de Djonkala (il s’agit de la ville de Bla) est en passe de devenir un carrefour hautement criminogène, se souviendra longtemps du meurtre d’une femme adultère, froidement abattue par sa rivale pendant qu’elle attendait au grin, le mari de celle-ci dans un coin du quartier populaire de Kôkô. C’était dans la nuit du 19 au 20 juillet dernier.
    Mme Diarra Korotimi Diakité, 30 ans environ, car c’est d’elle qu’il s’agit menait une vie d’adultère avec un jeune charlatan et vendeur de volaille, communément appelé Sidibilen, domicilié à Bla Kôkô. L’idylle du couple adultérin finira par s’étaler sur la place publique, malgré les mises en garde de l’épouse de Sidi, Mme Aminata Coulibaly. Mais, Sidi était devenu comme envoûté par Mme Diarra Korotimi, une femme bien bâtie, élégante et belle. Elle avait le pouvoir de la séduction, d’où cette crainte régulière des jeunes femmes de son quartier de se voir déposséder de leur mari. Ne pouvant plus supporter les aventures amoureuses de son mari avec Korotimi Diakité, Aminata Coulibaly et sa belle-sœur Mamou Traoré décident d’y trouver une solution. Elles montent un plan qui consiste à faire tomber Korotimi dans un piège mortel. C’est ainsi que dans la nuit du 19 au 20 juillet, Mamou Traoré se transporte au domicile de Korotimi pour l’appeler au nom de Sidi, son amant. Elle lui explique que ce dernier l’attendait à leur point de rencontre habituel. Korotimi ayant répondu par l’affirmative, Mamou Traoré se précipite pour informer l’épouse de Sidi de l’arrivée prochaine de sa rivale au grin de son époux. Les deux femmes se préparent alors pour la bataille. Aux environs de 0 heure, elles se rendent au grin de Sidi où elles trouvent sur place la pauvre Korotimi Diakité à l’attente de son amant, absent pour des raisons qu’on ne connaît pas. Comme on peut déjà l’imaginer, des propos désobligeants s’engagent entre Korotimi et les deux visiteuses. Finalement, les choses se dégénèrent en bataille rangée. Aminata Coulibaly visiblement moins forte que sa rivale, se fait épauler par Mamou Traoré. Personne n’étant là pour s’interposer entre les bagarreuses, les deux dames parviennent à terrasser Korotimi Diakité. Elles la pilonnent comme du mil jusqu’à ce que mort s’en suive. Après leur crime, elles traînent le corps de la pauvre pour le jeter dans un coin d’une rue du quartier avant de vider les lieux. Le lendemain, la terrible nouvelle fait le tour de la ville de Bla. Les gendarmes accompagnés d’un agent de la santé font le constat. La victime qui ne portait aucun document administratif a été vite identifiée, car, elle était du même quartier que son amant. Quant au diagnostic médical, il révèle que la victime avait perdu deux de ses dents et des traces de sang étaient visibles au niveau de ses oreilles et des égratignures sur son visage. Ce qui signifierait que la dame Korotimi Diakité est probablement morte des suites d’une hémorragie interne. Après ces formalités traditionnelles, la gendarmerie de Bla ouvre aussitôt une enquête qui a abouti à l’arrestation de Aminata Coulibaly et Mamou Traoré dans un village à l’Ouest de Bla où elles s’étaient terrées après leur forfait. Quant à l’amant de la défunte, il demeure toujours introuvable. Pourquoi s’est-il caché ? Que se reproche-t-il ? La suite de l’enquête des gendarmes nous édifiera amplement sur les circonstances réelles de la mort de la pauvre Korotimi Diakité. En attendant, elle a été portée en terre dans la journée du 20 juillet dernier par les siens.
    Sidi BERTELE, notre correspondant permanent à Bla

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER