CSREF du Quartier Mali : Le laborantin, Fodé Bissan donne la mort à une patiente et médite actuellement sur sort à la prison centrale de Bamako

    5

    La question de la négligence des malades par les agents de santé dans nos centres de santé n’est plus un sujet tabou. Tout le monde en parle mais la pratique s’intensifie chaque jour. A cause de cette pratique néfaste, une  dame a rendu l’âme le jeudi 05 octobre au  CSREF du quartier Mali  par la négligence du laborantin du nom de Fodé Bissan.

    Tout aurait commencé quand Mme Bakayoko Aminata Berthé  a été évacuée au centre de santé et de référence du quartier Mali après avoir eu de complications suite à son accouchement au CSCOM de Garantiguibougou. Selon ce que le mari de la défunte nous a confiés, la patiente, accompagnée de la cousine de son mari, serait arrivée  au CSREF à  13 heures et après analyse, le médecin aurait dit que la patiente a besoin du sang, groupe O+. Suite à cette demande du médecin, M. Bagayoko, mari de la patiente, se serait rendu au laboratoire et se serait adressé au laborantin du Nom de Fodé Bissan pour qu’il règle la situation car c’était  une urgence. Le laborantin Fodé Bissan aurait fait  croire au mari de la malade qu’il n’est pas facile d’avoir le sang de la manière avant de demander ce dernier s’il était venu avec des donneurs de sang. Après une vingtaine de minutes, Bakayoko affirme avoir rappelé le laborantin d’accélérer le processus car c’était un cas d’urgence mais il lui aurait fait croire que ce n’était pas une urgence car c’est lui qui a fait le prélèvement .Quelques minutes plus tard, la cousine à M. Bakayoko qui était auprès de la malade serait venue avec une ordonnance sur  laquelle il est indiqué qu’il y’a besoin de sang. Avec ladite ordonnance en main, l’ami du mari de la patiente aurait approché le laborantin et lui aurait demandé de les dire s’il n’a pas de sang,  groupe O+, pour qu’ils aillent chercher ailleurs mais celui-ci lui aurait rassuré qu’il possède trois(3) poches du groupe O+. Apres avoir remis les autres médicaments  au médecin en charge de la patiente, Mohamed Keita, l’ami du mari de la patiente  se serait adressé au laborantin disant que le médecin a urgemment besoin du sang mais Fodé lui aurait mal répondu. Il aurait crié que ce n’est  pas le médecin qui lui dira ce qu’il doit faire et lui aurait demandé de dire au médecin de venir lui voir physiquement.

    Pour pousser Fodé à donner rapidement le sang, M. Bakayoko et son ami Mohamed Keita auraient appelé un pharmacien, une connaissance à Fodé. C’est suite à l’appel de ce dernier que Fodé a pris le cas au sérieux  mais il les aurait trainé jusqu’à 16h15 minutes pour demander au mari de la patiente de faire entrer ses donneurs de sang. Après avoir prélevé une poche, Fodé aurait été supplié par les proches du mari de la patiente pour donner la poche qu’il a pu prélever mais, il aurait beaucoup train. Ce n’est qu’à 17 heures que Fodé Bissan aurait donné une poche au mari de la patiente mais cela trouvait que c’était trop tard ; la patiente avait perdu la vie, faute de sang.

    Suite au décès de la bonne dame, son mari a porté plainte contre Fodé Bissan et l’affaire est actuellement au niveau tribunal de  grande instance de la commune V.

    Avant-hier, au tribunal, nous avons approché Monsieur  Fodé Bissan afin d’avoir sa version des faits, mais il  a refusé tout commentaire sans ordre de sa hiérarchie.

    Aux dernières nouvelles, Fodé Bissan  et une dame, sa complice, ont  été arrêtés et enfermés. Fodé est actuellement à la prison centrale de Bamako et sa complice est conduite à la prison pour femme,  Bollé.

    Nous y reviendrons

     

    Lassi Sanou

    PARTAGER

    5 COMMENTAIRES

    1. Les consignes de gestion de sang dans les banques de sang sont strictes sans doute et gare à celui qui les viole!
      J’en sais quelque chose, à bon entendeur salut !

    2. Hunnn, hunnn, hunnn!
      Affaires de sang là, c’est pas facile dèeeh!
      Cessez d’accuser à tord les bonnes personnes les gens qui sont là pour le bien de la population et qui font du bien!
      A bon entendeur slt!

    3. Plutôt que de publier dans la hâte ayez le réflexe de publier la bonne information. Tu accuses un autre de négligence et cela dans un article bidon plus que négligé.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here