Cuba: “Loin des yeux, près du cœur”

    2
    1

    A l’occasion de la Fête des Amours, 14 février la cubaine Mme. Adriana Pérez O´Connor, épouse de Gerardo Hernández Nordelo, un des Cinq Héros cubains antiterroristes,  injustement emprisonnés aux États-Unis a écrit une lettre d’amour adressée à son époux emprisonné aux États-Unis pour lutter contre le terrorisme contre Cuba et en provenance de la mafia cubano-américaine résidente à la Floride, aux États-Unis.

    Voici la lettre d’amour écrite par Adriana à son époux

    Amour, la date des amoureux, les 14 février s’approche et une fois de plus nous continuons séparés ; toutes les années nous disons la même chose, celle-ci sera la dernière !

    Je souhaite me réveiller  à coté de toi et t’embrasser comme le feront les couples dont j’éprouve de l’envie. Le droit que l’on nous a  arraché pendant beaucoup de temps ; plus de quatorze ans sans t’embrasser, sans te toucher, ne me conformant qu’à écouter ta voix avec un coup de fil, quand on peut, une carte postale  ou quelque détail grâce à la créativité qui te caractérise et à l’appui solidaire de ceux qui offrent leurs efforts pour tirer de nous un sourire de félicité.

    Raccommodant quelques papiers, et des photos je m’arrêtai sur les dernières que nous nous fîmes le jour de mon anniversaire en janvier 1998 et je ne pus pas  laisser de penser au bonheur que nous éprouvions et  à ce moment-là, nos yeux disaient tout.

    Où est mon printemps ?  Où s’est caché le soleil que mon jardin oublia, que l’âme me fana, comme dit la chanson.

    Je me découvris rêvant que tu étais déjà libéré, de retour  chez nous à coté de moi, et avec une forte étreinte je te demandais de ne pas me laisser seule encore une fois.

    Temps arrive ! , comme on exprime d’habitude.

    Pour cela, en ce jour de bonheur, amour et cadeaux je ne trouve un meilleur présent  pour toi que de t’offrir mon avenir parce que tu es déjà le maître de mon passé et de mon présent.

    Félicitation !!!

    S’il te plait, retourne vite, je te nécessite, je t’aime.

    Adriana, ton bonsaï, comme tu m’appele.

    7 février 2012

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
    Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
    antakamama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 128</span>
    Membre
    antakamama 128
    4 années 6 mois plus tôt

    oui et àprés????????????????? 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 dc il n’y a aplus d’actualité plus pertinente k celle ci????? ou est passé le bon sens des gestionnaires de maliweb. cé pas croyable, je comprends poukoi bcp ont dejà cessé de lire et de commenter sur ce site.

    malifier<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 75</span>
    Membre
    malifier 75
    4 années 6 mois plus tôt

    et puis après??? MERDE

    wpDiscuz