Déguerpissement des orpailleurs du site de Farako et Kobadani : Le collectif des orpailleurs déplore la brutalité des forces de l’ordre et de sécurité

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

C’est par une conférence de presse tenue vendredi 17 mai 2013 dans les locaux de Radio Kayira, que le collectif des orpailleurs du site de Farako et Kobadani a fait savoir sa colère et son indignation face à la mesure du gouvernement visant à déguerpir les orpailleurs de ces secteurs par une descente musclée des forces de l’ordre et de sécurité contre eux.

orpaillageCette opération de déguerpissement, à en croire le collectif  des orpailleurs, est un acte inopportun. En effet, selon Sekouba Yaffa, membre du comité d’organisation et de gestion du collectif «plus de cent gendarmes et gardes se sont dirigés vers le site et ils m’ont demandé de dire à mes gens de rentrer  et je leur ai demandé de me donner un peu de temps. A notre grande surprise, ils ont commencé à tabasser  et à piller les gens. Par la suite, j’ai informé le président du conseil de cercle  et le maire de Kangaba. Même s’il n’est pas contre la décision, il a déploré la manière brutale».

Moussa Bakayoko, représentant de la jeunesse au sein du collectif des orpailleurs, est lui aussi très affecté : «cette situation nous a beaucoup touchés, car Farako est la terre de nos ancêtres et ils ne nous ont jamais appris que la zone appartient à une quelconque personnalité. Nous n’avons même pas où aller».

Certains pronostiquent que si rien n’est fait, cette situation risque de tourner à la guerre civile. C’est pourquoi, le collectif des orpailleurs interpelle les autorités du pays pour une issue favorable de sortie de crise.  Cependant, le collectif s’est dit favorable à un recasement dans un autre site. Il estime que la route de l’Europe est déconseillée aujourd’hui, donc le métier de l’orpaillage doit être encouragé vivement par les autorités,  pour que les enfants du pays puissent rester encore longtemps au Mali.

Seyni TOURE

 
SOURCE:  du   22 mai 2013.    

Une Réaction à » Déguerpissement des orpailleurs du site de Farako et Kobadani : Le collectif des orpailleurs déplore la brutalité des forces de l’ordre et de sécurité

  1. pablo

    ces soit disant autaurites ne sont pas au pouvoir pour le bien de la nation mais pour leurs propre interet , c est a dire du president jusqau maires , chacun lutte pour sa propre poche . l interet de la nation ,n existe pas dans leur vocabulaire. :( :( :( :(