Détection de faux diplômes dans le concours direct de recrutement à la fonction publique : Seize faux diplômes annulés après leur admissibilité

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Malgré l’alerte donnée par le ministre du travail de la fonction publique et des relations avec les institutions pour avoir annulé des décisions d’intégration illégale à la fonction publique le renvoi de certains agents pour faux et usage de faux et faux diplômes, des individus intentionnés avertis viennent encore d’être disqualifiés après leur admissibilité au concours direct de recrutement à la fonction publique après vérification de l’authenticité de leurs diplômes.

Ainsi, seize diplômes ont été déclarés non authentiques après vérification au niveau de leurs établissements de formation respectifs (publics et privés) alors qu’ils avaient été déclarés admissibles. Il s’agit de quatre dans l’administration, quatre en douane, un aux constructions civiles, cinq dans le monde rural et deux à la santé. Ce qui prouve à suffisance la rigueur qui a prévalu dans l’organisation de ce concours.

Par conséquent, ils n’ont pas été retenus dans les résultats définitifs publiés le vendredi 15 février dans l’après midi. A l’issue desquels, 1318 sur 1512 postes ont été pourvus.

Falé  COULIBALY

 

SOURCE:  du   20 fév 2013.    

10 Réactions à Détection de faux diplômes dans le concours direct de recrutement à la fonction publique : Seize faux diplômes annulés après leur admissibilité

  1. ounde

    a mon avis si le concours a été fait dans la transparence ,je crois bien ces gens méritent leur place

  2. victime

    ce ministre c moque des gens car que veux dire meilleur des meilleurs ? mais le mali est tj malade par abscence de bien voir le cote caches de faux dirigeant comme ce ministre trompeur incapable de bien gere les choses.

  3. justicequity

    Cela prouve encore que le ministre a ouvert la boite de pandore il y a beaucoup de postes non pourvus et des gens avec des faux diplômes ont été admis, cela prouve ce que j’ai toujours dis ce ministre se fou du monde et se ridiculise de jour en jour il est juste dans la com sinon si son concours a été bien fait, seul les meilleurs ont été retenus et que ces détenteurs de faux diplômes n’ont pas triché aux évaluations je préfère qu’on les garde même si ils n’ont jamais mis les pieds dans une salle de classe parce que passer à concours où beaucoup de postes restes vacant prouve par dessus tout que c’est la crème de la crème qui a réussi. Il faut être logique et cohérent 16 personnes même si c’était comme on disait des évaluions avec des réponses vraies ou fausses à cocher ne passeront pas, ces gens eu un gros coup de pouce quelque part il ne faut pas vous mentir et pour en finir, si ces gens ont été démasqués c’est juste parce que leur diplôme est faux donc sur les 1318 admis combien sont dans la même situation que les 16 qui ont juste été trahis par leur faux diplômes, la triste réalité c’est que pas grand chose n’a changé et même le reste des admis, si on creuse un peu on trouvera certainement d’autres faux diplômes ,on veut tous que les choses change mais ce n’est certainement pas par des méthodes de clown de cirque de ce ministre que ça va changer bien au contraire il va encore renforcer les scepticismes des uns et des autres, le changement ne se décrète pas ou se fait avec un coup de baguette magique comme essaie de le faire croire ce ministre, à moins qu’il puisse se dupliquer en milliers de personnes et être virer tous ces subordonnées pour prendre leur place, ça sera un très long processus dont lui ne posera que quelques bases, que ce ministre à son niveau évite de participer de près ou de loin aux magouilles ça sera déjà un bon début, si les chefs changent leur comportement ça ne sera qu’une question de temps avant que les subordonnées suivent,faites ce que je vous dis ne faites pas ce que je fais ne marche plus, quand les chefs seront exemplaires à tout égard ce pays tout va aller très vite, « un tigre ne crie pas sa tigritude il bondit sur sa proie » Whole Soyinka; ce n’est pas au ministre de porter un jugement sur son travail, il doit se contenter de faire son boulot et nous laisser les commentaires et jugements, bien souvent on ne se rend que bien après des bonnes œuvres, le temps et l’histoire sont les meilleurs juges.

  4. amerikin

    « DES MEUILLEURS PARMIS LES MEUILLEURS AVEC DES FAUX DIPLOMES »
    J’AIMERAI SAVOIR QUI A FORME CES DERNIERS.

  5. sambpu

    Merci au ministre MNT pour la transpence dans la gestion des coucours!
    Après tout cet effort, des gens vous en voudront encore puisque le bon déroulement des choses n’est pas du goût de nous tous.Si vous pouviez vérifier l’authenticité des diplômes de chaque fonctionnaire aussi, ce serait plus interessant encore.Au moins des jeunes qui ont eu leurs parchemins à la sueur de leurs fronts pourraient intégrer la FP à la place des voleurs! :evil: :evil:

  6. Nièta

    le ministre de la fonction publique veut se faire remarquer, mais il n’a pas compris que l’annulation de ces résultats pour ces gens soit disant détenteur des faux diplômes prouve son irresponsabilité de mettre la rigueur dès le début du déroulement de ce concours. il fallait se donner le temps maximum pour tirer les choses au clair avant débuter le concours proprement dit.

    • le non violant

      Parfaitement d’accord avec vous cher monsieur.je crois que dans le cas échéant apres proclamation ces personnes devaient etre arrêtées et condamnées pour que la pratique cesse au mali

    • yves

      s’il faut verifier les dossiers avant le test mon cher on risque de faire plus de trois mois rien que pour ça seulement vu le nombre de candidat;donc la meilleure formule c’est de verifier pour ceux qui seront admisibles

  7. Kankelentigui 2

    Pourvu que ça dure, cette rigueur idéale!

  8. doni

    Un chemin de mille kilomètre commence par un pas.