Délinquance sexuelle : Trois enfants à la maison d’arrêt de Bougouni

    0
    3





     




    Trois jeunes garçons dans la tranche d’âge de 16 à 18 ans sont détenus à la maison d’arrêt de Bougouni pour viol d’une fille de 14 ans.

    L’histoire qui sera racontée inculpe BD,  ST et SK âgés respectivement de 16, 17 et 18ans, tous élèves de leur état.

    ST, accusé d’avoir  violé DD, une fille de 14 ans,  a été déféré le 9 janvier 2012 avec  deux de ses amis complices. Aux dires  de ST, tout a commencé dans la nuit du vendredi  6 janvier lorsqu’ils se sont retrouvés au « grain » chez leur ami BD, au quartier de Dougounina.

    Après une recherche infructueuse de jeune fille dans la ville, au retour à leur « grain », ils auraient vu DD, habillée dans un pagne et un body sexy  devant la boutique de son oncle à Dougounina. BD dirait que cette fille est une bonne chair à ne pas rater. Aussitôt, il l’approcha  et la demander de les accompagner au grain. DD aurait accepté l’offre sans protocole. A leur arrivée, ils passeront une trentaine de minutes au tour du thé.

    ST, sachant que personne n’ose aller au fonds de ses idées, a pris le taureau par les cornes en invitant la fille dans la chambre. D’après les explications de ST, lorsque  DD est rentrée dans la chambre, en dix minutes, il s’est couché quatre fois avec elle puis sortir.

    A la fin de cette scène, les deux autres amis BD et SK auraient voulu se coucher avec la fille. Mais, ST s’est opposé en faisant valoir son droit de propriété. A cet effet, ils ont accompagné la fille chez elle dans  la causerie et  dans l’amusement. En se séparant DD aurait donné rendez-vous à son nouvel amant pour la nuit du samedi 7 janvier 2012.

    Le samedi, lorsque les trois garçons se sont présentés devant la famille de DD pour qu’ils aillent au « grain », leur surprise fut le passage d’un homme adulte à côté d’eux. C’était le père de DD. Tout comme le vendredi, DD a accompagné les jeunes à leur « grain » de causerie.

    Au même moment, le père de la fille les poursuivait en catimini. Ce dernier aurait serré les mains aux jeunes avant de ligoter BD en affirmant : « C’est vous qui avez blessé ma fille, hier ».

    BD a été conduit à la police aussitôt. Le lendemain ST et SK  venus en savoir plus à la police,  ont été à leur tour arrêtés. Cette déclaration de ST est contredite par la fille et son père qui soutiennent que la fille a été violée. DD déclare même que les jeunes ont mis l’habit dans la bouche en se servant d’elle pour l’empêcher de crier.

    Au regard, de ces deux déclarations, il y a lieu de se poser plusieurs questions. La fille bien que  consentante, a-t-elle voulu échapper à la correction de son père en disant qu’elle a été violée ? Par ailleurs, ST acteur principal affirme qu’ils se sont séparés de DD à 23 heures, tandis que le père soutien que depuis que la fille est sortie à 20 heures, ils ne l’ont vue qu’à 4 heures du matin. Est-ce à dire que la fille a passé chez un autre homme?

    Ces questions sont difficiles à répondre. En tout état de cause, les trois jeunes sont détenus à la maison d’arrêt de Bougouni au moment où on vous parle. Leur jugement nous édifiera  davantage sur la situation. A suivre…..

    La rédaction

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.