Drame familial dans la famille Touré à Niaréla : Bouafitini dit Kayamaga tente de tuer Coumba Fall

    4
    Babouya et Couba Fall (GD)

    Coumba Fall a été hospitalisée d’urgence à l’hôpital Gabriel par ce qu’elle reçu des coups de chaise métallique de la part de Babouya Touré dit Bouafitini. Ce  qui lui a occasionné ainsi des blessures graves au premier degré sur la tête et le corps. Le fait s’est déroulé le lundi 10 mai 2016 à Bamako, dans la famille Bassalla Touré au quartier de Niaréla, près de l’Ancienne Mosquée de Vendredi.

    Tout est parti du fait que Babouya Touré, la trentaine d’années, un homme qui n’est pas à son premier forfait, connu de tous pour sa nature violente et ses menaces de mort, a voulu frapper Adam Dicko, la fille jumelle de Coumba Fall.  Alors qu’elle s’interposait entre Babouya Touré voulant agresser sa fille Adam, le malfrat s’acharne contre Coumba Fall et se mit à le frapper à la tête et au bras avec une chaise métallique.

    Aux dires de la victime Coumba Fall, lorsque Bouafitini voulait empêcher sa fille Adam de 15 ans de rentrer dans la concession familiale, elle a tenu les propos que voici : « Tu me cherches ». Puis aussitôt, elle appela sa fille.  Bouafitini rétorqua : « Moi,  je n’ai pas affaire avec toi. » Coumba FALL lui répondit : « C’est moi qui n’ai pas affaire avec toi ».

    D’après la victime, elle était en train de travailler quand Bouafitini lui asséna sans crier gare deux coups avec la chaise métallique. Aussitôt elle a perdu connaissance et se retrouva à l’hôpital gisant dans le sang.

    Des témoins nombreux sur les lieux, dans les familles voisines, confirment la version de Coumba Fall : l’origine du drame est partie de la dispute avec la fille de la victime.

    Par ailleurs, beaucoup de témoins affirment que Babouya Touré dit Bouafitini, communément appelé Kayamagan pour ses excès et sa violence, a toujours proféré des menaces de mort à l’endroit de ses proches, des membres de la famille.

    Bouafitini n’est pas à sa première agression. Parmi ses victimes dans la famille on compte : Tidjani ; Fatoumata Wane ; Binta Touré, la mère de Coumba Fall ; Bocar Fall, le fils de cette dernière.

    Des forts soupcons pèsent sur sa moralité, si toutefois, il ne consomme pas les produits hallucinogènes, excitants et autres.  Bouafitini dit Kayamagan avait l’habitude de conduire la voiture de sa tante Salimata Samaké.

    Depuis son forfait, Bouafitini est en fuite. I8l avait amené la voiture de sa tante dans sa fuite, mais paradoxalement quelqu’un l’a déposée hier incognito dans la rue, près de la concession à Niaréla. Bouafitini dit Kayamagan est TOUJOURS en fuite, alerté la police du 3eme arrondissement et la gendarmerie Nationale est à sa poursuite.

    En tout état de cause cet acte odieux, fait avec préméditation et d’homicide volontaire, parce qu’il a intenté à la vie de Coumba Fall, doit être sévèrement puni par la loi.

    N KONARE

    PARTAGER

    4 COMMENTAIRES

    1. Nous avons probablement un cas mental. De toutes les facons, la violence physique contre les femmes ne doit point etre tolere’e!!!!!

    2. Maliweb ****, ayez un peu honte de vos censures sélectives. Vous avez fait partir plus de 90% des forumistes sérieux (ceux-là même qui ont donné de la couleur à ce forum). Ce n’est pas parce que les Pintades de Koulouba m’accusent d’être l’administrateur du site pour la simple raison d’être le premier à intervenir que l’on doit envoyer tous mes posts en modération jusqu’à l’ouverture des cybercafés

    3. D’abord il faut essayer de cacher le visage de la pauvre victime avant de publier l’article.. Ceci dit, comme d’habitude on attend qu’il tue d’abord une personne pour le mettre hors d’état de nuire.. C’est aussi l’une des consequences d’accorder le statut de “Dieu” à ces familles dite fondatrices de Bamako..

    4. Ces familles*****laisseront passer ce crime ****ndeuilleront le Mali
      ******

    Comments are closed.