Du Rififi à Colina SA Le personnel dépose un préavis de grève de 72 heures

    0
    0

    Rien ne va plus entre le  Comité syndical des travailleurs de Colina Mali SA et le directeur général. Et pour manifester leur mécontentement  face au peu d’intérêt que le directeur général et ses collaborateurs accordent à leurs revendications, les travailleurs de Colina Mali SA ont décidé de passer à la vitesse supérieure, en déposant un préavis de grève sur la table du DG.

    Conformément à l’article 31 de
    la Convention collective des Banques et Assurances, les travailleurs de Colina Mali SA espéraient que leur direction allait, comme les années passées, verser les 5% du bénéfice de l’exercice de 2010 dans leur fonds social. Mais que ne fut pas leur surprise, après moult tractations, de constater que celui qui a la responsabilité de motiver les travailleurs à fournir des efforts exceptionnels pour augmenter le chiffre d’affaires de la boîte, est celui-là même qui fait tout pour les décourager. En d’autres termes, la Direction générale refuse de s’exécuter.


    Pour dénoncer cette situation, les travailleurs de Colina Mali SA, à travers leur Comité syndical, avaient décidé de convoquer une assemblée générale ordinaire, le 6 janvier 2012. Pendant cette assemblée générale, les travailleurs de Colina Mali SA, «ont constaté l’échec de toutes les tentatives relatives à la mise à disposition de l’intégralité des 5% du bénéfice de l’exercice 2010 revenant au fonds social», comme l’indique le préavis de grève du Comité syndical de Colina Mali SA. Conséquence logique de ce constat, les travailleurs, à travers leur  Comité syndical, ont décidé «d’observer un arrêt de travail de 72 heures, du mardi 24 au 26 janvier 2012 inclus». Ils précisent que le travail ne reprendra que le vendredi 27 janvier à 7h30.


    Par ce mouvement de grève, les travailleurs de Colina Mali SA entendent dénoncer publiquement «le non respect des dispositions de l’article 31 de
    la Convention
    collective des Banques et Assurances qui imposent le versement  de 5% du bénéfice de l’année dans un fonds social au bénéfice des travailleurs». Le personnel de Colina Mali SA est d’autant plus galvanisé qu’il soupçonne une stratégie de leur DG à vouloir mettre le grappin sur la gestion du fonds social qui en principe ne relève pas de sa responsabilité.
    Nouhoum DICKO



    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.