Elle surprend sa mère, en compagnie de son copain dans un Hôtel

    0
    28

    C’était la semaine dernière à Magnambougou où cette histoire est au centre de toutes les conversations. Décidément, on aura tout entendu, tout vu, dans ce monde pourri !

     K D, femme divorcée vit dans sa maison avec son garçon et   B C, sa fille.  La mère, la  cinquantaine révolue, a connu  une vie aisée. D’un teint légèrement clair, élégante,  elle parait 20 ans de moins.

    B C, sa fille, semble avoir hérité de la beauté de sa mère.  Elle ne laisse personne  indifférent,  sur son passage. Un jeune du nom de H S fait ainsi  sa connaissance. C’était à la faveur   d’un mariage organisé dans le quartier. Ils tombent amoureux,  l’un de l’autre.   Toutes les nuits, ils se retrouvent pour des randonnées dans des lieux tenus secrets. Mais ce que B C ignorait, c’est que sa mère, aussi, était amoureuse de H S. mieux, elle a tout fait pour se procurer son numéro de téléphone. Plus grave, elle finit par lui avouer sa flamme. Surprise du jeune homme, qui tombe des nues. Le jeune homme en fait part à sa copine qui n’y croit pas un mot. Pour lui en donner la preuve, il donne rendez-vous, à la mère et à la fille dans un hôtel. K D arrive la première. Et la fille de pointer le nez peu après.

     HS conduit cette dernière dans la chambre où se trouvait sa mère.

    Surprise sur…prise.  Elle demande à sa mère   ce qu’elle fait dans cette chambre. Elle lui répond sans ambage,  qu’elle vient répondre à l’appel de HS, son copain. B C  faillit tomber dans les pommes. Sans perdre de temps, la fille retourne  à la maison,  raconter sa mésaventure à son frère. Ensemble, ils attendent le retour de leur     mère. Dès qu’elle franchit la porte, les enfants la rouent de coups de bâtons. Elle convoque ses deux enfants au   Commissariat de Police du 7è Arrondissement. Les policiers après avoir entendu les deux parties, donnent raison aux enfants.   Les policiers étaient restés sur leur faim.  La mère, toute honte bue,  retourne à la maison. Depuis, la mère, la fille et le fils ne se regardent qu’en chiens de faïence.  Au grand désespoir des voisins.

     Quant à H s, il  a décidé de rompre   avec la fille.   Aujourd’hui, ce sujet est au centre  des causeries à Magnambougou.     Chacun y va de son commentaire. 

    Hassane Kanambaye

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.