Escroquerie à grande échelle à Faladié : Une conseillère municipale, un procureur et un gendarme escroquent un vieillard pour plus d’un million FCFA

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Courant août 2012, le vieux Sallé Touré achète deux parcelles à Faladié IJA par le biais d’Amidou Diarra et d’Awa Kanagamou, conseillère à la mairie de la commune VI, pour un montant de 14 millions de FCFA.

L’acquéreur n’ayant pas entièrement confiance en ses deux vendeurs, décida de verser une partie de la somme afin de s’assurer que les terrains n’appartiennent pas à quelqu’un d’autre. Au moment, où ce dernier s’apprêtait à effectuer les premiers travaux  sur les terrains vierges, sa surprise fut grande. Un individu se présenta à lui comme étant le propriétaire des parcelles avec les justificatifs. Le vieux Sallé Touré  a aussitôt fait recours à Amidou Diarra et Awa pour avoir plus de détails. Sans donner des preuves convaincantes au sieur Touré, les deux vendeurs décident de porter l’affaire devant le tribunal. Pour les démarches, ils ont pris la somme d’un million de FCFA à l’acquéreur. Un mois plus tard, Awa et son complice concoctent un autre plan d’escroquerie pour soutirer de l’argent au vieux Touré.

Ils réussirent à lui prendre la somme de 7, 5 millions de FCFA. N’ayant plus confiance en eux, le vieux décida de confier l’affaire à Bréhima Keita sur proposition d’Awa et de son complice. Après de multiples échanges, le vieux Sallé a placé  sa confiance en Bréhima Keita en lui remettant la somme de 1,4 million de FCFA pour les procédures judiciaires. C’est en ce moment que Bréhima Kéïta engage un avocat du nom de Me Yacouba Fofana. Awa et Amidou se voyant écartés du dossier, ont décidé d’intimider Bréhima Keita. Ils réclament la somme de 1,4 million de FCFA .Face à son refus catégorique, les deux complices décident de faire recours au Substitut du procureur de la commune VI, et l’adjoint du CB de la gendarmerie de Faladié. Sur les instructions du procureur, l’adjoint du CB de Faladié accompagné de quelques éléments de la gendarmerie ont mis aux arrêts Bréhima Kéïta sans motif. Car ni le Procureur, ni la gendarmerie, n’ont pas été saisis officiellement. Sans passer par un interrogatoire, Bréhima Keita a été immédiatement placé en garde à vue. Après des heures de tortures, l’adjoint du CB le menace de rendre la somme de 1,4 million FCFA sinon qu’il va périr en prison selon les instructions du procureur. Face à la pression des parents, Bréhima restitua  le montant et fut relâché.                          Bandiougou DIABATE

SOURCE:  du   19 nov 2012.    

2 Réactions à Escroquerie à grande échelle à Faladié : Une conseillère municipale, un procureur et un gendarme escroquent un vieillard pour plus d’un million FCFA

  1. J’AI RIEN COMPRIS .l’article n’est pas assez explicite.

  2. foul

    Qu’ allah est pitié du Mali et qu’il récompense tous les victimes judiciaires.