Escroqueries triangulaires: la série noire continue : 1 044 580 FCFA carottés par Dia Pathé Thierno

    0
    0





    A vrai dire, la pratique de l’escroquerie triangulaire a déjà fait d’importants dégâts parmi les populations, qui n’y voient que du feu. Notre rédaction ne désemplit plus depuis le début notre série d’articles sur ce phénomène. Cette fois, c’est un administrateur civil qui vient de nous saisir. Le fameux Thierno dont le nom a été cité dans l’un de nos articles est celui-là même qui lui a carotté un million de francs CFA en 2010.

    Selon ses déclarations, notre administrateur fait, de temps en temps, venir certaines marchandises du Sénégal, par le truchement d’un certain Doucouré. Un beau matin, il reçut le coup de fil de Paris, N° 00 336 38 45 49 49, d’un certain Mohamed. Ce dernier lui faisait une proposition très alléchante sur une transaction à partir de Dakar. Le coltan, disait l’escroc, est un minerai qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Son partenaire habituel, feu Mandé Sidibé, n’étant plus de ce monde, il lui demandait donc de prendre le relais auprès de son fournisseur Dia Pathé Thierno.

    Pour cette transaction où il avait tout à gagner, notre administrateur prit donc contact avec le fournisseur basé à Dakar. Celui-ci s’empressa de lui annoncer qu’il mettait ses deux fils dans un avion avec le produit dès le lendemain. Cependant, il lui demandait de lui envoyer instamment la somme de 2 millions de francs, pour couvrir les frais de transport et de douane, voire pour la facilitation du passage au cordon par l’intéressement des policiers et gendarmes. La victime répondit qu’elle n’était pas en mesure d’envoyer cette somme là tout de suite.

    Dia Pathé Thierno lui dit de faire un effort, de ne pas laisser passer cette chance. Aveuglé par la précipitation de tous ces évènements qui intervenaient ainsi dans sa vie et par l’appât du gain, l’administrateur civil réussit à réunir la rondelette somme d’un million de francs CFA. Le 21 mai 2010, il envoya la somme, par Western Union, à Dia, moyennant 44 580 FCFA de frais d’envoi. Il joindra ensuite par téléphone Dia Pathé, pour lui communiquer le numéro du transfert d’argent et le mot de passe.

    Mais, à partir de ce moment, il n’a plus jamais entendu parler du fameux Mohamed de Paris, encore moins de Dia Pathé de Dakar. Ceux-ci ne prenaient plus ses appels. Après une très longue attente, il finit par comprendre qu’il venait de se faire rouler dans la farine. C’est en lisant notre dernier article qu’il est tombé sur le nom Dia Thierno de Dakar, qu’il connaissait bien, avec le même mode opératoire. Il a vite fait le rapprochement avec son propre cas et a aussitôt saisi le Commissariat du 10ème arrondissement. Il est urgent que la police malienne saisisse Interpol pour neutraliser définitivement Dia et complices.

    Pierre Fo’o Medjo

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.