États-Unis : la police abat un homme noir par erreur

    0
    États-Unis : la police abat un homme noir par erreur
    La famille de Donnell Thompson s'exprime face aux journalistes. © Nick Ut/AP/SIPA
    En banlieue de Los Angeles, Donnell Thompson, 27 ans, a Ă©tĂ© abattu par un policier. L’agent a, depuis, Ă©tĂ© relevĂ© de ses fonctions.

    Une nouvelle bavure policière qui a coĂ»tĂ© la vie Ă  un jeune homme. Ă€ la suite d’une confrontation liĂ©e au vol d’une voiture, le shĂ©rif du comtĂ© de Los Angeles a reconnu mardi 9 aoĂ»t qu’un homme noir avait Ă©tĂ© tuĂ© par mĂ©prise par un policier. Donnell Thompson, 27 ans, a Ă©tĂ© abattu le 28 juillet Ă  Compton, une banlieue chaude qui jouxte Los Angeles, lorsque des policiers pourchassaient le suspect du vol, qui leur aurait tirĂ© dessus. Le bureau du shĂ©rif avait initialement affirmĂ© que Donnell Thompson correspondait Ă  la description d’un des deux suspects, selon le journal local Los Angeles Times. Mardi, le capitaine de police du bureau des homicides, Steven Katz, est revenu sur ces dĂ©clarations lors une confĂ©rence de presse. « Nous avons conclu qu’il n’y a pas de preuve que Donnell Thompson ait participĂ© au dĂ©tournement du vĂ©hicule ou Ă  l’agression contre les officiers » de police, a-t-il indiquĂ©. Aucune arme n’a Ă©tĂ© retrouvĂ©e sur Thompson.

    L’agent relevĂ© de ses fonctions

    « Le conducteur du vĂ©hicule (volĂ©) a tirĂ© sur les agents qui le poursuivaient, avant d’avoir un accident » et d’abandonner le vĂ©hicule pour s’enfuir dans les rues du voisinage. « Les officiers ont trouvĂ© Donnell Thompson (…) peu après avoir arrĂŞtĂ© le suspect qui avait tirĂ© sur eux. Ils avaient Ă©tĂ© alertĂ©s de sa prĂ©sence par un voisin qui avait appelĂ© le numĂ©ro d’urgence », dĂ©taille le communiquĂ©. Donnell Thompson Ă©tait allongĂ© sur une pelouse « dans une position qui cachait l’une de ses mains et n’a pas obĂ©i Ă  plusieurs ordres » des policiers, qui ont craint qu’il ne soit armĂ© et liĂ© au vol de la voiture, et peut-ĂŞtre auteur de tirs contre eux, poursuit le communiquĂ©. Donnell Thompson s’est levĂ© et « a foncĂ© sur les agents », dont l’un lui a alors tirĂ© dessus. Cet agent, relevĂ© de ses fonctions, a Ă©tĂ© dĂ©tachĂ© Ă  une activitĂ© administrative, prĂ©cise le bureau du shĂ©rif.

    L’aveu de cette bavure survient au deuxième anniversaire de la mort de Michael Brown, un Noir de 18 ans sans arme tuĂ© par un policier blanc Ă  Ferguson, dans le Missouri. Cet incident avait dĂ©clenchĂ© des manifestations et Ă©meutes pour dĂ©noncer les violences policières contre les Noirs et ravivĂ© les tensions raciales dans tout le pays. La soeur aĂ®nĂ©e de Thompson, Matrice Stanley, a dĂ©clarĂ© aux journalistes mardi que son frère – qui pesait 59 kilos pour 1,60 m – souffrait d’un retard mental. « On aurait dit qu’il avait 16 ans », a soulignĂ© cette infirmière de 44 ans, estimant que des prĂ©jugĂ©s raciaux ont jouĂ© un rĂ´le. Le frère aĂ®nĂ© de Thompson, Dwayne Hill, a quant Ă  lui demandĂ© des excuses publiques des autoritĂ©s et que le nom de son frère soit « lavé ».

    Publié le 10/08/2016 à 10:26 | Le Point.fr
    PARTAGER