Evasion spectaculaire du 16 juin à la prison centrale de Bamako : Aboubacar Coulibaly, ex-combattant de la rébellion ivoirienne et Adama Konaté, auteurs des braquages de la FSEG et de Western Union en cavale

    2

    Ils avaient été arrêtés en février dernier à San en possession de 17, 8 millions de FCFA, de deux pistolets de marque Beretta, de 11 téléphones portables, de deux chargeurs et de quatre balles. Avant leur évasion du lundi 16 juin, ils étaient détenus dans le quartier de ” haute sécurité ” avec Mohamed Ali Ag Wadoussène.

    evadeEvade2L’évasion du lundi 16 juin à la prison centrale de Bamako conduite par le terroriste sous-traitant d’AQMI Mohamed Ag Ali Wadoussène toujours en cavale et activement recherché, a occasionné la fuite des bandits de grand chemin. Lesquels constituent aujourd’hui de véritables dangers publics. Après un avis de recherche lancé la semaine dernière contre le récidiviste Soumaila Dembélé alias “ Soumi “ un condamné à perpétuité et décrit comme l’un des confidents de Wadoussène, d’autres fugitifs, alors détenus dans le quartier de “ haute sécurité ” en même temps que le terroriste, ont pris le large. Il s’agit de Aboubacar Coulibaly, un ex-combattant des forces nouvelles, ancienne rébellion ivoirienne et Adama Konaté, tous deux de nationalité ivoirienne. Ils sont actuellement dans le collimateur des services de renseignement.

    Ces deux bandits en fuite ne sont pourtant pas restés assez longtemps en détention. Ils avaient été arrêtés au mois de février dernier dans la ville de San en possession de 17 millions FCFA, de deux pistolets Beretta, de 11 téléphones portables.

    Aboubacar Coulibaly et Adama Konaté étaient arrivés d’Abidjan, le 12 février 2014, avant de commettre dans la journée du 13 février deux braquages à la faculté des sciences économiques et de gestion( FSEG) et à l’enseigne Western Union de Bacodjicoroni.

    En effet, ce jour là, aux environs de 11 heures, les deux malfrats sont allés garer leur BMW chez un vulcanisateur. Avant d’emprunter sa moto pour se rendre à Western Union de Bacodjikoroni. Ils se sont présentés à la caissière du lieu comme étant des clients venus effectuer un retrait d’argent. Et c’est en toute quiétude qu’ils ont enfermé la brave dame dans les toilettes, avant de vider les lieux avec tout le contenu de la caisse.

    Ce forfait accompli, ils sont ensuite allés reprendre leur véhicule pour mettre le cap sur la FSEG. Pour éviter d’être identifiés par leur véhicule, ils prirent soin de le laisser à l’hôtel Olympe tout proche et de continuer à pied jusqu’à cette destination. Ils se sont ensuite introduits chez le régisseur qui se trouvait au moment des faits seul dans son bureau. Armes aux poings, ils l’ont enfermé dans les toilettes avant d’enlever la somme de 40 millions FCFA de la caisse. L’opération terminée, ils ont pris la clé des champs.

    Le Commissariat du 4ème arrondissement a vite été alerté de ce braquage de la régie de la FSEG. Les policiers, qui se sont immédiatement rendus sur les lieux, sont tombés sur un indice qui leur a permis de remonter jusqu’aux deux délinquants ivoiriens qui seront par la suite arrêtés au barrage de police de San en compagnie d’une femme. Les deux bandits ont ensuite été déférés à la prison centrale de Bamako.

    Ces deux individus extrêmement dangereux et probablement armés font partie des détenus qui ont pu s’évader le lundi de la semaine dernière.

    Abdoulaye DIARRA

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    2 COMMENTAIRES

    Comments are closed.