Fait divers : Il retrouve sa fiancée dans les bras de son père

    0
    3

    Unis par la bénédiction des parents, Sibiri et Mariam vivaient tranquillement en location dans une maison située à l’ACI 2000. Un mariage était en vue, parce que le couple avait déjà un enfant. Mais le Sibiri, un jeune dévoué, a hésité à se mettre la corde au cou lorsque Mariam est tombée enceinte. C’était un « accident » une grossesse involontaire. Mais pour rien au monde notre jeune ne voulait refuser d’assumer la paternité de son enfant. Les deux amoureux vivaient ensemble. Selon nos sources, le père de Sibiri rendait régulièrement visite à Mariam et surtout lorsque son fils partait en voyage.

    Le jeune père ne se doutait de rien car il avait tellement confiance en son père. Mais le comble était au rendez-vous, en cette journée du jeudi 8 décembre 2011 lorsqu’ il a surpris son père en pleins ébats avec sa fiancée. Le jeune Sibiri, qui devait se rendre à Tombouctou pour une mission, a décliné l’offre, compte tenu de la crise que nous savons tous. A la démarche, nul ne peut trouver d’objection. Ce jour-là, le père s’est rendu chez son fils, Sibiri.

    A son arrivée, son fils prit sa moto et se rendit dans un bar pour ramener de la viande et de la boisson, comme il le faisait d’habitude toutes les fois que son géniteur était de passage. Mais sa malchance était qu’il n’était pas vite revenu chez lui, faute de monnaie. Il a trop duré. Entre temps, le renard avait déjà saisi la poule. Avant qu’il  ne revienne, l’irréparable était déjà fait ! A son retour, il fut surpris de voir son père et sa fiancée dans le lit conjugal, dans une position inédite. En effet, les deux amoureux occasionnels se débattaient avec ardeur et détermination. Les cris de Sibiri ont alerté les voisins venus constater les dégâts.

    Selon les informations recueillies dans le voisinage, Mariam était en réalité une ancienne copine du père de Sibiri. D’après les commentaires, les deux amants n’en étaient probablement pas à leur première expérience, vue la rapidité avec laquelle ils sont passés à l’acte. Comme quoi, on ne peut plus faire confiance à son propre père. En un mot, la confiance n’exclut pas le contrôle. Les Malgaches, dans l’un de leurs proverbes, nous rassurent : «A force de sucer, le moustique finit par se faire aplatir».

     

    Destin GNIMADI

     

    Les insolites de la semaine

     

    Lafiabougou

    Un homme frôle la mort

     Un homme, la quarantaine, a décidé de se donner la mort dans l’après-midi du mercredi 7 décembre 2011. Les raisons de cette tentative de suicide, selon nos informations, résideraient dans son incapacité à s’acquitter de son loyer depuis 3 mois. L’incident s’était produit aux environs de neuf 16 heures, ce mercredi à son domicile, suite aux vociférations du propriétaire qui  se trouve être son créancier. Il menaçait de rentrer en possession de ses sous. Il venait de notifier à son débiteur qu’il ferait de lui un prisonnier s’il ne faisait pas diligence pour lui régler ses sous. Vu alors l’ampleur de la situation, le locataire paniqué n’a trouvé une autre solution que de se donner la mort par pendaison. Après avoir mis la corde au cou, quelques instants après, sa copine a forcé sa porte et l’a découvert suspendu au plafond. Très rapidement, il a été descendu et ranimé. Par la suite, le propriétaire qui a été interpellé s’est dépêché sur les lieux. Mais avant de repartir, il a annulé la dette et lui a donné aussi une somme de 50.000 Fcfa.

    Une femme terrasse un voisin voleur

     La charmante Awa, par la force des choses, est devenue veuve depuis quelques années. La chance n’est pas du tout de son côté pour n’avoir pas eu d’enfant avec son homme emporté par un accident. Pour joindre les deux bouts, elle se lance dans la prostitution. Elle était respectée par ses voisins. C’est le cas de Baba qui a décidé de dérober, en cet après-midi du dimanche 4 décembre 2011, l’argent de Awa. Il savait pertinemment que c’était l’heure de repos de la dame. Il mit à exécution son plan avec un de ses amis. A pas feutrés, il est entré dans la chambre, mais il fut détourné de son plan en trouvant la « go » toute nue. Notre homme préféra alors voyager sans l’aval de cette dernière. Au moment de détacher son pantalon, il subitement fut terrassé. Sa chance était que son ami, qui guettait les voisins, est venu rapidement le tirer des griffes de la tigresse.

    Divorce

    Elle jette la bague de mariage sur son homme

    Une femme a jeté la bague de mariage sur la figure de son mari, après s’être rendu compte que son homme venait d’avoir un enfant hors du foyer conjugal. Selon des informations émanant d’une source proche du couple, la jeune dame s’était résolue à divorcer de son mari pour aller rejoindre  ses parents, ce jeudi 8 décembre 2011 à Ségou. La jeune femme aurait pris cette décision lorsqu’elle a appris que son mari lui avait toujours caché qu’il avait un enfant dehors. En quittant le domicile conjugal, elle s’était arrangée pour vider la maison. Selon le constat fait par un témoin, presque les ¾ des biens du ménage appartenait à la femme plus riche que son mari et avait une emprise sur la gestion du ménage. Malgré les interventions des voisins, la dame est allée au bout de sa décision. Elle s’est versée dans des menaces et d’injures à l’adresse du mari qu’il a traité de tous les noms. Le mari n’a pas réagi aux réactions de sa femme car il reconnaît les efforts de son épouse dans leur foyer, mais souligne qu’il ne va pas la prier de rester.

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.