Fait divers : Le spécialiste des faux chèques

    4
    2

    Ce forban âgé de 38 ans est père de quatre enfants. Il cible des grosses pointures dans le monde des affaires, monte une opération tordue pour extorquer des mobiliers.

    Il est avéré que le criminel a toujours une longueur d’avance sur le vertueux, grâce à son imagination fertile. La preuve ? Les escrocs ne manquent jamais d’imagination. Malheureusement nos compatriotes ne se protègent jamais contre les arnaques. Les canards de la place rapportent des faits d’escroquerie tous les jours. Mais la lecture des journaux n’étant pas une vertu bien partagée dans notre pays, des hommes et des femmes tomberont toujours dans les pièges des délinquants. Nous n’avons pas de statistiques sur le nombre de cas d’escroquerie commis par mois, encore moins par an. Tout de même une évidence demeure. Les escrocs sont légions dans la capitale malienne. Ils se recrutent dans les deux sexes et dans toutes les tranches d’âge. Nous en connaissons qui se sont spécialisés dans des actions illicites perpétrées sur les femmes, sur les riches et les agents de l’Etat. Nous avons acquis une certaine expérience pour écrire des articles sur leur mode d’opération : du simple ciblage à des montages très complexes. Après les escrocs aux « graines miracle » comme nous l’avons écrit en début de semaine, nous voilà ces derniers temps confrontés aux escrocs munis de chèques sans provision (un délit à part). La dame Ky Aïssata Ba, en janvier dernier, a été victime de cette dernière catégorie. Nous étions le 27 janvier dernier. Notre héroïne une grande femme d’affaires a ouvert une boutique de matériels électroniques à Kalabancoro Dougoukoro.

    Quelques jours plus tard, elle reçoit dans ses locaux un certain Modibo Ba. L’inconnu de 38 ans se propose d’acheter 5 téléviseurs écran plat de 51 pouces. Pour une commerçante de son gabarit la journée s’annonce sous de bons auspices. Elle déroule le tapis à son client. Elle lui sert même du café le temps d’emballer la marchandise et de la placer dans la voiture de son hôte. Cette opération terminée, Modibo Ba (un faux nom) ouvre son sac et en sort un chèque de 2,250 millions de Fcfa correspondant au prix des cinq appareils. La dame lui souhaite une bonne journée. Elle lui remet une de ses cartes de visite. Après le départ de celui qui sera identifié beaucoup plus tard comme étant Amadou Diallo, la commerçante envoie un de ses agents pour transférer le montant du chèque sur le compte de son entreprise. Son envoyé au niveau de l’établissement financier s’est entendu dire le chèque est faux et que le compte auquel il correspond est vide. L’émissaire rebrousse chemin et informe la patronne de la mauvaise nouvelle. La femme d’affaires comprend qu’elle vient de se faire gruger par un malhonnête. Elle se rend à la gendarmerie de son quartier et porte plainte contre son client indélicat. Les gendarmes déploient leurs antennes de renseignement dans le secteur où est située la boutique de la commerçante. Le dispositif couvre en même temps plusieurs autres secteurs de la ville de Bamako.

    Le 15 février dernier, un informateur met à l’oreille d’un agent de la brigade territoriale de gendarmerie de Kalabancoro qu’un certain Amadou Diallo répondant aux critères donnés par la vendeuse trompée loge à Bacodjicoroni ACI. Une équipe est montée sur le champ par le lieutenant Sékou Bougadary Dagnoko et le Major Sékouba Koné pour aller vérifier l’information de l’indicateur. Sur place, ils identifient facilement le suspect et procèdent à son arrestation. Conduit à la brigade Amadou Diallo, marié et père de quatre enfants s’est révélé être un escroc de grande classe. La brigade d’investigation judiciaire le recherche pour des faits délictueux semblables commis sur d’autres commerçants et entreprises. Parmi ses victimes figurent Fofy Industries, Royal Fournitures de Nana Kadiatou Traoré et un certain Mohamed Touré.

    A tous ces hommes et femmes, à toutes ses entreprises, Amadou Ba a donné des faux chèques sous différents noms. L’un des chèques dont nous avons eu connaissance porte la mention « Commandant Amadou Diallo S/C chef d’Etat major de l’armée de l’air ». Amadou Diallo, alias Modibo Ba a reconnu les faits qui lui sont reprochés devant les gendarmes. Ce vilain escroc choisit ses cibles selon certains critères qu’il est seul à connaître. Depuis son arrestation, la brigade d’investigation judiciaire de la police ne cesse de recevoir des hommes et des femmes qui avaient déposé plusieurs plaintes contre le truand. L’arnaqueur a été déféré mardi au parquet du tribunal de première instance de Kati. Mais les plaintes continuent à pleuvoir au niveau de la brigade de gendarmerie de Kalabancoro. Ce qui signifie que l’instruction de ce dossier de faux et usage de faux va prendre du temps. Les efforts de la persévérante équipe de la BT de Kalabancoro sont récompensés à hauteur de souhait.

    Gamer A. Dicko 

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
    Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
    sambou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1039</span>
    Membre
    sambou 1039
    4 années 7 mois plus tôt

    Ce n’est d’ailleurs pas de “faux chèques”, mais de “vrais” chèques seulement le compte est vide d’où le nom de chèques sans provision.
    😉 😉

    CheickO<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 31</span>
    Membre
    CheickO 31
    4 années 7 mois plus tôt

    Hi sambou, i tought u lived in france?

    vision2020<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 19</span>
    Membre
    vision2020 19
    4 années 7 mois plus tôt

    Mr le Journaliste! on dit: ”de faux chèques” et non ”des faux chèques” que vous venez d’écrire. 😆 😆 😆 😆 😆

    antakamama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 128</span>
    Membre
    antakamama 128
    4 années 7 mois plus tôt

    le francais est elastique mon chér

    wpDiscuz