Fratricide à Gao: Il égorge son frère comme un mouton de Tabaski

    0

    Le fait est ahurissant ! Il a plongé la tranquille cité des Askia dans la stupeur. Une seule question est restée sur les lèvres : comment peut-on égorger son frère de lait comme un animal ?

    Tout est parti d’une dispute entre les deux frères, ce mardi 27 septembre. Boubacar Tiècoura Traoré, un drogué, ancienne recrue de l’armée radiée, qui s’est illustrée par plusieurs fautes dont un vol d’armes au camp de Gao, a menacé son frère de mort, au cours d’une dispute. Dans la nuit du mardi au mercredi, alors que les membres de la famille dormaient, Boubacar alias Américain, armé d’un couteau de combat, s’approche de son frère Issouf Tiècoura Traoré, qui dormait profondément et l’égorge comme un mouton. Ce sont les cris d’agonie de la victime qui ont fini par alerter les membres de la famille qui n’ont pu que constater la mort d’Issouf.  Stupeur !

    La gendarmerie, aussitôt alertée, se transporte sur les lieux. Mais comme on le dit, ‘’docteur après la mort’’. Américain a pris la poudre d’escampette. Ce n’est que le jeudi, soit deux jours plus tard que la gendarmerie, renforcée par des éléments de l’armée, a pu mettre le grappin sur le meurtrier. Armée de grenades, Américain a résisté avant de se faire flinguer sur la jambe. Il est actuellement entre les mains de la gendarmerie.

    L’homme n’est pas à son premier forfait. Il s’est, à maintes reprises, illustré par des actes crapuleux. Enrôlé dans l’armée après un passage dans le mouvement d’autodéfense Gandakoye, Américain a été radié de l’armée quelques années après. Et pour cause, il a osé s’attaquer au magasin d’armes du camp de Gao pour voler des kalaches avant de les revendre.
    A.H. Maïga

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER