Incendie au Marché rose de Bamako: accident ou crime ?

7
La police privilégie la piste accidentelle : un court-circuit serait à l’origine de l’incendie qui a détruit le marché rose de Bamako
La police privilégie la piste accidentelle : un court-circuit serait à l’origine de l’incendie qui a détruit le marché rose de Bamako.  RFI/David Baché

Le Marché rose est l’un des principaux bâtiments du grand marché central de la capitale malienne. Dans la nuit du jeudi à vendredi, des centaines de commerçants ont vu leur emplacement et leurs marchandises détruits par les flammes. La piste de l’incendie accidentel est privilégiée par la police, mais pas par tous les commerçants.

L’incendie du Marché rose aurait été causé par un court-circuit, dû à des branchements électriques anarchiques. C’est l’hypothèse privilégiée par la police ainsi que par de nombreux riverains, comme l’étudiant Youssouf Samadoulougou. Selon ce dernier, « les gens oublient d’éteindre les interrupteurs en partant. Il y a des courts-circuits et tout s’en va en fumée ».

 

Ces dernières semaines, plusieurs parties du grand marché de Bamako ont été détruites par des incendies. La piste de l’accident a toujours été retenue. Mais aujourd’hui, les commerçants sont nombreux à exprimer leurs doutes. « Je ne crois pas, explique Mohamed Diakité, que ces incendies soient accidentels. Beaucoup de gens ici disent que les voleurs profitent de la pagaille pour mettre le feu. Mais c’est difficile d’affirmer cette hypothèse, car on n’a vu personne de ses propres yeux ».

 

Quant à Bourama Touré, il trouve toutes ces explications pour le moins farfelues. « Vouloir toujours expliquer les incendies par des branchements défectueux ne me paraît pas sérieux », dit-il. L’explication de courts-circuits donnée par les policiers lui paraît également irrecevable.

Toutefois, selon la police, dans l’état actuel des choses, rien ne permet d’orienter les enquêtes vers des pistes criminelles.

Le Marché rose est notamment réputé pour ses tissus. Il se trouve au cœur de Sougouba, le grand marché de Bamako
Le Marché rose est notamment réputé pour ses tissus. Il se trouve au cœur de Sougouba, le grand marché de Bamako.
RFI/David Baché
L’incendie s’est déclaré vers 23h50, dans la nuit de jeudi à vendredi. Vendredi après-midi, l’incendie était maîtrisé mais pas tout à fait éteint
L’incendie s’est déclaré vers 23h50, dans la nuit de jeudi à vendredi. Vendredi après-midi, l’incendie était maîtrisé mais pas tout à fait éteint.
RFI/David Baché
Des militaires maliens gardent le bâtiment encore fumant pour en interdire l’entrée
Des militaires maliens gardent le bâtiment encore fumant pour en interdire l’entrée.
RFI/David Baché
Des enfants du quartier aident les pompiers à éteindre les dernières flammes
Des enfants du quartier aident les pompiers à éteindre les dernières flammes.
RFI/David Baché
La police privilégie la piste accidentelle : un court-circuit serait à l’origine de l’incendie
La police privilégie la piste accidentelle : un court-circuit serait à l’origine de l’incendie.
RFI/David Baché
Un pompier s’efforce d’éteindre des braises encore menaçantes
Un pompier s’efforce d’éteindre des braises encore menaçantes.
RFI/David Baché
marchandises, mais les dégâts demeurent considérable
Certains commerçants ont pu sauver une partie de leurs marchandises, mais les dégâts demeurent considérables.
RFI/David Baché

par RFI

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Pour résoudre le problème des marchés qui brule sans cessez, il faut commencer par renvoyer les responsables administratifs qui gèrent ces questions à commencer par le ministre du commerce, ils ont fait la preuve qu’ils n’ont pas l’intelligence nécessaire pour faire des propositions viables aux problèmes. ils ne sont même pas capable d’écouter les conseils qui les sont prodigués gratuitement. Je le dit il n’y aura pas de solution durable au problème des marchés et de l’occupation anarchique des rues du centre commercial sans l’initiation et la réalisation d’un véritable projet de reconstruction de cet centre. Les financements ne posent aucun problème il faut simplement chercher au bon endroit les investisseurs privés dans l’immobilier et faire avec eux des contrats de bail pour gérer la question. mais je pense que ça c’est trop demander à nos décideurs des domaines de l’état

  2. Maliennes et Maliens,quant allez vous ouvrir les yeux?Ça fait trop de coincidences si ma memoire est bonne cinq marches viennent de bruler dans les six dernier mois.Les mois qui ont suivit le 26 mars 1991 nous avons assiste a un cenario pareil.Moi je dirais que c’est du sabotage pur et simple des gens mal intentionees qui mettent le feu aux marches pour plonger les commerçants dans des problemes.Quand les commerçants sont en dificulte c’est toute la population qui en subira les consequences par voix de consequence destabiliser le pouvoir.Je n’ais aucun parent commerçant mes je compatie a leur douleur et je les exorte a demander une
    enquete.Au pouvoir en place,je dirais que s’ils lisent les journaux ils auront moins de problemes.

  3. souvent c’est compliqué de dire quoi que ce soit. ce n’est pas un plaisir sauf qu’à un moment il faut que les gens disent = non je ne fais pas ça= il n’y’ a même pas pas de passage piéton; ni de voiture tout est occupé par des vendeurs; quand on veut entrer ou sortir du marché on a tout les maux pour y arriver . pourquoi? parce que ce sont des vendeurs et quand on veut les régulariser ils disent on est là depuis; et quand tu dis” personne ne s’essayera ici ” on dira que tu es égoïste et le résultat de l’anarchie est grave souvent

  4. C’est tout simplement triste. Pour toutes ces braves Femmes et Hommes. cependant la question que personne ne se pose es que notre marché s’est transformé en lieu malsain en prostitution et drogue. Notre créateur regarde tout. souvent il nous faut une forme de justice divine. Djouroumou tiayara. Qu’Allah bénisse le Mali.

  5. The may be court circuit have bring an apocalypse vision in our Town!

    Marcel natif Of Bamako and From Bamako

  6. moi personnement je ne crois pas que ces incendis son accident pas une seule fois mais a tous moment ce que il y a une chose. il faut aller plus loin. je parle ici generalement , il faut analyser ces chose politiquement nationale et international, le problem est que nous les Africain on regarde pas profondement mais il faut.
    les politictier son capable de tous. et n’oublier pas aussi que les occidenteaux son capable de tous eux tous son en profite de leurs interet. merci a bon attendeur. c’est mon opinion.

Comments are closed.