Incroyable mais vrai à Hôpital régional de Ségou : Le personnel du jour refuse de restituer les médicaments d’une défunte, agent d’un CSCOM

    2

    Le comportement  de certains commerçants de la mort dans nos structures sanitaires hospitaliers  ne cesse d’étonner les maliens. Tout s’y déroule au quotidien sauf si on n’est pas informé. Des attitudes qui précipitent  le souvent la mort de nombre de patients.

    Des témoins de ce qui s’est passé le samedi 16 décembre à l’hôpital de Ségou a violemment heurté leur sensibilité. Surtout lorsque la victime est un agent d’un Centre de Référence, notamment celui Baraouéli.

    Il était quatorze heures le samedi dernier, lorsque l’agent du CSCOM  ci-dessus nommé fut admis au service des urgences de l’hôpital. Après diagnostic, une batterie de médicaments fut prescrite et les parents du malade ont réuni les moyens financiers pour acheter les médicaments. Quelques minutes plus tard la patiente rendu l’âme. Alors commença un bras de fer entre les parents de la défunte, et le personnel sanitaire du jour. Il refusa catégoriquement de restituer les médicaments.

    En tout cas, au moment où nous mettions sous presse information, les parents n’étaient pas parvenus à récupérer lesdits médicaments.

    Oumar Diarra, Ségou

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    2 COMMENTAIRES

    1. Rien de surprenant c’est le Mali qui est ainsi maintenant, la chèvre bouffe là où elle est attachée, les mauvais rôles reviennent aux agents de santé qui travaillent sur une matière vraiment respectable c’est à dire l’homme. Sinon, de façon générale tout le Monde se débrouille au Mali. pouvez vous me dire un domaine où l’on est rigoureux dans ce Pays? Q’est ce qui y est vraiment interdit, absolument rien et l’on veut se développer ainsi, je meurs de rire! Modibo KEÏTA est mort tellement de fois à force de se retourner dans sa tombe!

    2. Ces genres d’agents de santé ont mis dans le tiroir leurs serments d’Hippocrate. Ils sont appelés à ne pas mourir. Sinon comment peut-on prescrire des ordonnances sachant bien que la personne va mourir et s’agripper aux médicaments achetés. C’est vraiment le comble. Je jure qu’ils savaient pertinemment que la personne ne va pas survivre. Mais Dieu est là et veille.

      Ce sont des agents de santé qui n’ont pas de dignité. Ils sont venus dans le corps pour s’enrichir sur le dos des malades et des morts. Un jour viendra où leurs médicaments ne serviront à rien devant leurs derniers souffles dans ce monde ici bas.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here