Infanticide à Daoudabougou : Le corps d’un nouveau né retrouvé mort avec des organes manquants

    0
    1

    Un  rôtisseur du nom de  Daouda Traoré  a découvert le mardi 20 décembre 2011 tôt le  matin, sur son  lieu de travail, loin  du bar Biton, le corps d’un nouveau sur lequel s’étaient jetés des chiens.

    Les habitants de Daoudabougou ont été choqués le mardi 20 décembre par la découverte du corps d’u nouveau né avec des organes manquants dans les alentours du bar Biton. Ils ont été alertés par Daouda Traoré qui est arrivé le premier sur les lieux qui jointent sa dibiterie.  Celui-ci a été surpris de voir  des  chiens se disputer  un morceau de viande.

    Après avoir dispersé ces carnassiers, il s’est retrouvé face au corps d’un nouveau né dont la tête, les membres supérieurs et la poitrine ont été déjà mangés par les chiens. La mère, probablement l’auteur de cet acte, a due se débarrasser de son rejeton  dans la nuit du 19 au 20 décembre 2011

    Alertés,  les policiers et la voirie  sont vite arrivés et ont commencé à interroger les personnes présentes. Avant de les inviter à fournir toutes les informations utiles pour arrêter la criminelle mère.

    Youssouf Coulibaly

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.