Joli coup de filet du 13EME arrondissement : Les auteurs du triple meurtre de Tièbani mis aux arrêts

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Avec l’arrestation de Salif  Traoré (54 ans) et Mamadou Bagayoko (21ans) les éléments du Commissaire divisionnaire Ntogou Niaré en charge du Commissariat de police du 13ème Arrondissement viennent de réaliser une jolie prise qui rendra certainement justice aux parents des trois victimes tombées sous les balles de ces assassins à la gâchette facile. Mis aux arrêts depuis le 5 novembre 2012, ces criminels devront être mis à la disposition du Parquet de la Commune dès aujourd’hui.

Le Commissaire divisionnaire Ntogou Niaré et toute la hiérarchie policière peuvent être fiers des éléments de la brigade de recherches (BR) du 13ème Arrondissement. En effet, Salif Traoré qui a été arrêté dans le cadre de l’assassinat de trois individus à Tièbani en avril dernier est un multirécidiviste qui a l’habitude de la Cour d’Assises. Bref, un gros morceau.

Les faits remontent à la nuit du 25 au 26 avril 2012. Bourama Ballo et Mamadou Bagayoko s’introduisent nuitamment dans la concession de Mory Oussoubi Diallo à Tièbani pour voler deux motos qu’ils avaient au préalable ciblées. Leurs bruits réveillèrent Mohamed Diallo qui sortit pour s’enquérir de la situation. Malheureusement, il se retrouve nez à nez avec les malfrats qui, sans hésiter, ouvrent le feu sur lui. Le jeune homme tombe et décède sur le coup.

Ameutés par les bruits assourdissants des coups de feu, des gens accoururent et réussirent même à mettre le grappin sur Mamadou Bagayoko. Sans état d’âme, Bourama Ballo revint sur ses pas pour sauver son complice quasiment ligoté. Il ouvre le feu sur la foule. Trois personnes tombent et les gens se dispersent. Toute chose qui permit aux deux malfrats de prendre le large avec les deux motos.

Parmi les blessés, Béidy Kéita décède lors de son évacuation sur l’hôpital Gabriel Touré. Quant à Mamadou Mody Cissé, il décède des suites de ses blessures cinq jours plus tard.  Enfin, Salia Bagayoko peine encore à recouvrer sa santé et se trouve en rééducation.

Face à ce triple meurtre qui a endeuillé Tièbani, l’enquête ouverte par la gendarmerie n’a point abouti et les parents des victimes innocentes étaient en passe de se remettre à Dieu. Ayant eu vent de la nouvelle, les limiers de la BR du 13ème Arrondissement, avec à leur tête l’Inspecteur principal Seydou Sanogo dit Paparé, se sont discrètement invités dans le dossier. A partir des informations fournies par leur puissant réseau d’indicateurs, ils mettent la main sur Mamadou Bagayoko dans la nuit du 5 au 6 novembre 2012. Ce dernier dénonce Salif Traoré qui sera, à son tour, interpellé quelques heures plus tard.

Le troisième, Bourama Ballo, ayant eu vent de la nouvelle, a pris la clé des champs.

En effet, il a bénéficié de la complicité de Salif Traoré qui a refusé de coopérer en faisant tourner les policiers en rond. Afin de mettre fin à la cabale de Mamadou Ballo, la très redoutable équipe qui a pris Salif Traoré et Mamadou Bagayoko, composée des Inspecteurs Moïse Baya et Boubacar Sissoko, de l’Adjudant Modibo Traoré dit Van et des Sergents Sékou Coulibatly dit Bolo et Saoudatou Dembélé, s’est rendue dans la région de Sikasso la semaine dernière.

La non coopération de leurs interlocuteurs ne leur a pas permis d’attraper le troisième malfrat. Cependant, une des motos qu’il avait volées a été conduite au Commissariat.

Sur la base des informations obtenues, il a été clairement établi que c’est le quinquagénaire Salif Traoré qui dote les malfrats en armes et munitions, évacue les butins des vols et va souvent sur le terrain pour des opérations. Ce qui fait dire à l’Inspecteur principal Seydou Sanogo dit Paparé que Salif Traoré est le chef du gang.

La perquisition effectuée au domicile de Bourama Ballo a permis de récupérer huit pistolets et des balles.

Pour rappel, Salif Traoré est l’instigateur du spectaculaire vol de motos au Stade du 26 mars lors du match inaugural de la CAN 2002. Fidèle client des Cours d’Assises, il serait récemment sorti de prison. Sa maison, une bâtisse dont la valeur est estimée par les spécialistes à au moins 100 millions de nos francs, serait située non loin de la Brigade territoriale de la gendarmerie de Kalaban Coro.                        

Alou B HAIDARA

SOURCE:  du   16 nov 2012.    

6 Réactions à Joli coup de filet du 13EME arrondissement : Les auteurs du triple meurtre de Tièbani mis aux arrêts

  1. Dagn

    Ah vieux père tu est trop fort pensse au moins de grâce qu,on restera pas sur terre tuez des gens inconsciemment à cause des motos on doit t,exterminer les juges qui prendrons des ronchons pour vous libérer dieux vous voie hein

  2. PPR

    Sa maison coupe plus que ces millions cité ci-dessus, R+1 construire 100% sur un terrain de 15/20 a Kabala non loin (komatou) près marché actuel de Kabala, sont propre ami de vol est dans la même ilot coté nord, les équipes de réparateur des motos volé sont a 50 m de sa maison coté Sud, le cas ou besoin sera

    • Vision2013

      Et vous etes au courant de tout cela dans ton propre quartier et cest la police qui viendra le prendre vivant?

  3. Ramses10

    Envoyer le à Gao avec le PV.

  4. Niyefôkoyesegou

    Avec une maison d’une valeur de 1OO millions, il sera plus facile de corrompre les juges

    • matrque1

      Donnes lui deux semaines.Il viendront te dire bonjour avec un gros sourire.