Kalabancoro : La population démolit les chantiers du député Gassama et du PDG de la SNF

26 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Kalanba 2Depuis trois ans, les populations de Kalaban-Coro Plateau-Extension, préfecture de Kati, vivent dans la psychose pendant la saison hivernale. En effet, de riches hommes politiques et commerçants ont pu acquérir des terrains à usage d’habitation sur les berges des marigots, collecteurs naturels d’eau, qui séparent le quartier de celui de Baco-Djicoroni- Extension.

 

Ces berges étant obstrués par les chantiers de construction, l’eau de pluie est détournée de passage normal et provoque des inondations à Kalaban-Coro. Les rues cessent alors d’être praticables, ce qui nuit aux activités des habitants. A plusieurs reprises, les habitants du quartier ont vu leurs maisons s’effondrer ou leurs biens emportés par les eaux de pluie. Tant qu’il pleut, tout le monde surveille enfants et personnes âgées, de peur qu’ils ne soient victimes des eaux.Kalamba 3

 

Pour remédier à cette situation, les habitants, à travers l’Association pour le Développement de Kalanban-Coro Plateau-Extension Est, ont écrit aux plus hautes autorités, notamment aux ministres du logement, de l’administration territoriale et de l’environnement. Après chaque correspondance, des missions de la direction des domaines, de l’urbanisme et des routes sont dépêchées pour instruire l’arrêt des travaux aux propriétaires des chantiers incriminés. Malheureusement, les travaux de constructions ont toujours continué après le départ des missions. Suite à l’inaction des autorités et à la volonté des propriétaires de poursuivres leurs chantiers, les habitants ont décidé de se rendre justice.

 

Jeudi 2 mai 2013, les jeunes gens du quartier prennent d’assaut les constructions édifiées, munis de bâtons, de marteaux et de barres de fer. Sur leur passage, ils détruisent tout (sous-bassements, murs, bâtiments, toits). La meute de démolisseurs fait des ravages que ne désavouerait pas une colonne de bulldozers israéliens. Un casseur que nous avons rencontré dira que ces chantiers démolis appartiennent à des personnalités comme le député de Yélimané, Mamadou Haoua Gassama, le PDG de la Société N’Diaye et Frères (SNF), Alou N’Diaye.

 

Kalanban 1

 

Curieusement, le chantier du porte-parole de la junte militaire, le lieutenant Amadou Konaré, qui se trouve aussi dans la zone litigieuse n’a pas été touchée; notre interlocuteur  croit savoir que « ce chantier n’a pas d’incidence sur le ruissèlement des eaux ». Il n’est pas interdit de penser que le chantier du lieutenant a plutôt bénéficié de la peur bleue qu’inspirent aux citoyens les hommes armés de Kati. A la question de savoir s’ils n’ont pas peur des représailles, les manifestants répondent qu’ils sont prêts à en découdre avec les propriétaires concernés. Pour eux, tous les Maliens ont le droit de vivre dans un endroit sain et sécurisé.« Si l’Etat n’est pas capable de prendre ses responsabilités, nous, nous prenons les nôtres! », martèlent les casseurs.

 

Abdoulaye Guido

SOURCE:  du   6 mai 2013.    

26 Réactions à Kalabancoro : La population démolit les chantiers du député Gassama et du PDG de la SNF

  1. kadi

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. Tien ka fo

    Faudrait aussi demolir chez le maire Issa Ballo et le poursuivre partout où il se cache. Leur secret, chercher protection auprès des « chefs » contre parcelles de leur choix. Clair que le Mali mettra du temps à extirper cette pratique encrée à tous les niveaux. Que des voleurs, des apatrides sans conscience, ni foi ni idéal. Triste pays.
    Issa BOCAR BALLO EST LE MAIRE voleur et voyou de Kalabancoro. Il a speculé dans le foncier pour faire fortune et acheter les consciences. Bien mal acquis ne profitera jamais. Il a fait deguerpir les gens du marché de Kalaban coro pour morceller le marché et le vendre pour des kioques boutiques. Les grands magasins le long de la route sont à lui et ses copins. Ayant perçu l’argent de tous les morcellements y compris Kabala, Issa Ballo traine sur l’ouverturte du marché car le bilan des détournements est énorme. Qu’il n’oublie pas que l’histoire rattrape toujours les individus et la mémoire des hommes permet de reconstituer les faits qui sont reprochés. Wait and see bandit de grand chemin et complices…

  3. Lasstuss

    Merci à ces gamins…………Le Mali est devenu une jungle, le plus fort l’emporte…….L’union fait la force, alors unissez vous et démolissez moi tout ca!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. omar

    Aucune maison ne sera epargner si par peur la maison du militaire a echaper aujourd’hui , le jour de sa destruction viendra, qui vivra verra , mansa kelen tile’ te duniya ban. le peuple n’oublie pas

  5. omar

    Aucune maison ne sera epargner si par peur la maison du militaire a echaper aujourd’hui , le jour de sa destruction viendra, qui vivra verra , mansa kelen tile’ te duniya ban.

  6. alkerou

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :?:

  7. 1FILSDUMALIBA

    L’interet populaire doit toujours l’emporter sur l’interet personnel. Mais revoyons les choses autrement en arretant de tout le temps se faire justice soit meme. :roll: .

    • Lasstuss

      Le problème au Mali c’est que tant qu’on n’arrive pas à un niveau de violence, les autorités restent passives…………..

    • babylone

      je suis vraiment pour la loi du talion et de la jungle, dans ce mali

      actuel , et que le peuple s’assumet et se faire justice car l’état

      au sens propre du terme n’a jamais existé au Mali et ce depuis au moins ces 20 dernières années.

      et j’exhorte les jeuens à garder leurs barres de fer en lieu et place

      sûre pour malmener les fraudeurs et les magouilleurs pour les

      elections à venir, courage junes gens et defendez rigoureusement vos

      intérèts!

    • Richard

      Merci les jeunes dignes courage et bon vent à vous. J’ai a vous rappeler que la peur rentre dans le cœur de de celui qui ignore son destin. En tant que membre de l’Association à Torokorobougou sur l’affaire Terrain MULLER (ex terrain CNDRE) je vous demande de faire comme nous, rester souder les jeunes ne laisser aucune Mairie à faire ces bêtises dans votre quartier encore c’est fini. Il est temps que les jeunes refaits surfaces sinon personne ne va construire à notre place. Si l’Etat ne peu pas faire la justice unissez vous et faire votre justice. prenne r votre responsabilités.

  8. sylla

    bonjour prion pour la paix semega gassama att moutaga modibo sidibe soumaila cisse cmdt lobo alpha konare vaire criminel et manteur le mali ne dormes pas merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire ( caractères restants)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-P :-D :( :!: 8-O 8)