Kalabancoro : Des voleurs dévalisent une boutique

    7
    Kalabancoro : Des voleurs dévalisent une boutique
    Le voleur abattu

    Dans la nuit du 24 au 25 juillet 2014, les voleurs armés jusqu’aux dents ont braqué puis attacher le vendeur de l’entreprise Togo à Kalabancoro Hèrèmakono. La nuit du destin s’est transformée en une nuit du cauchemar pour le boutiquier Togo et ses proches. Car les voleurs ont, au cours de leur forfait dans sa boutique emporté 13 téléphones portables, plus de 125 000 FCFA, une moto Jakarta, des cartes de crédits et biens d’autres choses.

    A Kalabancoro, l’insécurité a atteint son paroxysme. Les citoyens ne dorment que d’un seul œil. Ces paisibles citoyens sont escroquer, arnaquer, déposséder, braquer, blesser, attacher et même souvent tuer à cause de leurs biens.

    Pour preuve, dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 juillet 2014 soit la nuit de laïlaïtoulkadri du mois de Carême, considéré comme la nuit du destin, des voleurs pour la énième fois se sont introduits aux environs de 3 heures du matin dans la boutique de Togo.

    Enseignant de son état, le boutiquier Togo s’est vu déposséder de ses biens par des bandits de grands chemins tout en transformant sa nuit de destin en nuit de cauchemar. Ces voleurs sans fois ni loi, une fois entré dans la boutique ont braqué le vendeur des marchandises.

    Pendant ce temps les autres personnes qui étaient auprès du vendeur dormais. Après avoir braqué et attaché le vendeur, les voleurs l’ont intimé l’ordre de ne réveiller personnes.

    Au cours de leur forfait, ils ont emporté 13 téléphones portables, l’argent liquide de plus de 125 000 FCFA, une moto Jakarta, des cartes de crédits et biens d’autres choses importantes. Selon le propriétaire de la boutique, la valeur du matériel emporté va au delà de 500 000 FCFA.

    A noter que la boutique de l’enseignant Togo est une grande entreprise dans le quartier. Car au sein de la boutique, il y’a la possibilité de faire la transaction Orange Money, il y’a un restaurant, il y’a des produits de beauté et bien d’autres articles.

    En cette période, Kalabancoro est devenu le nid de l’insécurité. A cet effet, les autorités doivent prendre les dispositions adéquates pour multiplier les patrouilles de grandes envergures afin de dissuader les bandits de grand chemin.

    Aguibou Sogodogo

    PARTAGER

    7 COMMENTAIRES

    1. Journaliste de caniveau, et dire qu'il y a un dirpub( Directeur de Publication) pour ce torchon avec des fautes inimaginables pour un bon élève de la 6e année fondamentale.

    2. Non!!! Vraiment Aguibou;tu es entrain de réveiller le démon des démons; de la grammaire française.
      Il est inconcevable et inadmissible de publier ce genre d’article car celÃ¥ peut rendre furieux.
      Surtout quand li s’agit de dire des “bilakorroni’.J’espére que le site maliweb va bien veiller,Ã¥ cette situation.
      Wadanakal Koursayni ani koursayati .Wa akh bil akh.Imamoul moursadini wa morsadaati.
      Bani Adama ak Awa……..

    3. Pauvre Aguibou Sogodogo; avec tes impardonables fautes d’accord “Ces paisibles citoyens sont escroquer, arnaquer, déposséder, braquer, blesser, attacher et même souvent tuer … ” dire que toi aussi tu te dis journaliste de ton état… 😥 😥 😥 😥

    Comments are closed.