KIMPARANA (CERCLE DE SAN): Prise de remords, elle reprend le bébé de six semaines qu'elle avait abandonné

    0
    Suite au refus de Bakary Dembélé, un commerçant ambulant d’une trentaine d’années de reconnaître la paternité de son nouveau-né, Kadidia Dembélé a failli commettre l’irréparable, le 2 août dernier, en abandonnant son bébé au beau milieu du marché local de Kimparana, un village situé entre Koutiala et San. Elève de son état à l’école fondamentale de Tominian, Kadidia Dembélé qui passait habituellement ses vacances chez son cousin, le présumé père de sa fille, tout juste âgée de six semaines, avait décidé de se débarrasser de cette dernière, suite au refus de Bakary, qui serait son amant depuis 2004, de reconnaître sa paternité.
    Après avoir couché le bébé sous le hangar, Kadidia Dembélé, sans perdre de vue "Batoma ", était allée s’asseoir à quelques dizaines de mètres. Mariam Koné, une vieille femme du village, de passage, a entendu l’enfant pleurer. C’est ainsi qu’elle se saisira du bébé et l’amènera chez elle. Kadidia, rassurée sur le sort de Batoma, regagna le domicile de son cousin. Mariam Koné, en bonne grand-mère se mit aussitôt à essayer de recueillir des informations sur le nourrisson dont elle assurait la garde. Elle tomba sur un ami de Bakary Dembélé. Grâce à ce dernier, la vieille dame repérera le domicile de Bakary mais attendra le petit soir pour s’y rendre avec le bébé.
    Le jeune commerçant était en voyage. Kadidia Dembélé, en voyant Mariam Koné et sa fille ne put se retenir et s’écria " Batoma, j’ai failli te perdre à cause de ton père, un inconscient qui a gâché ma vie ". Curieusement, lorsque Mariam voulut lui remettre la petite, Kadidia lui demandera de la garder. Mariam Koné appellera quelques vieilles personnes du voisinage en leur demandant de l’aider à ramener Kadidia à de meilleurs sentiments. Sur les conseils de ces anciens, Kadidia, tout en donnant du sein à Batoma, se confia à l’auditoire en racontant par le menu sa liaison avec Bakary Dembélé.
    Elle commencera par dire que son année scolaire a été gâchée par son cousin Bakary Dembélé, qui vit avec elle depuis 2004, et qui lui avait même promis le mariage depuis deux ans et demi. Elle n’a pas compris le comportement de son cousin, qui avait pourtant pris en charge toutes les dépenses la concernant, depuis le début de sa grossesse jusqu’au baptême de Batoma.
    Aux dires de Kadidia, elle avait dû, en effet, fuir de Tominian dès l’instant où elle avait su qu’elle était enceinte. Elle expliquera aux vieux que sa réaction démesurée faisait suite à la fuite de responsabilité du père de son enfant, qui a refusé de reconnaître sa paternité.
    Le problème est que Bakary Dembélé est toujours absent du village et qu’aux dires de son ami Moussa, il a dû partir à cause de cette sale affaire. Moussa Mallé d’ajouter que son ami doutait du sérieux de Kadidia Dembélé. Car il lui aurait déclaré que chaque fois qu’il se rendait à Tominian pour voir sa cousine, il trouvait un homme chez elle, qui serait gendarme.
    Lorsqu’il questionnait Kadidia sur ses relations avec le monsieur, elle lui faisait comprendre que ce type était le copain de sa camarade. Une camarade de Kadidia que Bakary Dembélé dit n’avoir jamais vue, ni rencontrée par hasard, même dans la circulation. Quant aux relations entre lui et Kadidia, Moussa déclarera que Bakary ne les a jamais niées et qu’il a même reconnu devant lui vivre avec sa cousine depuis 2004. Bakary aurait aussi déclaré avoir accepté de prendre en charge la grossesse de la maman et la naissance de l’enfant parce qu’il avait jugé que Kadidia seule ne pouvait pas faire face aux dépenses que cela entraînerait.
    Moussa, qui a pourtant l’air bien informé des décisions de son ami, affirme n’avoir aucune idée de l’endroit où il se trouverait aujourd’hui. Celui-ci lui aurait dit avoir une affaire à régler au Burkina Faso. En attendant, Kadidia Dembélé est allée élire domicile avec son enfant à Koutiala, chez la sœur de son père.

    Zaho Ahmed BAMBA

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER