Kéniéba : Les populations saccagent la mairie et l’ONT

    0
    1

    Les populations de Kéniéba se sont soulevées, le lundi 5 décembre dernier, contre les tracasseries policières. Selon les informations qui nous sont parvenues, cela fait maintenant huit mois qu’elles vivent sous le diktat de la police

     

    Les contrôles coup de poing opérés par les agents en ce qui concerne les vignettes des motos est tout à fait normal et, de ce fait, bénéficie de l’adhésion de tout le monde. C’est, selon notre source, le contrôle des permis motos et des casques, toutes choses qui n’ont pas encore commencé à Bamako, qui a mis le feu aux poudres. Ainsi, lors du dernier contrôle, des centaines de motos ont-elles été saisies. Et, pour récupérer sa moto, le propriétaire doit s’acquitter d’une somme forfaitaire de 50 000 FCFA. Une lettre adressée au préfet concernant cette pratique illégale est restée sans suite. 

     

    C’est pour ces raisons que les populations se sont soulevées dans la journée du lundi 5 décembre, et se sont attaquées à la mairie et à l’ONT. L’intervention de la police, à coup de gaz lacrymogènes, s’est soldée par une trentaine de blessés et l’interpellation des leaders des jeunes qui, parait-il, ont déjà été relâchés.

     

    Pierre Fo’o Medjo  

     

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.