Kolo Touré au cœur d’un scandale sexuel

20 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Kolo Touré

Le grand frère de Yaya Touré fait à nouveau parler de lui, après sa suspension pour avoir été contrôlé positif au dopage à cause d’une « pilule diététique », un nouveau scandale ébranle le défenseur de Manchester City, qui aurait mené une double vie.

Le joueur international ivoirien de 31 ans a une vie de famille des plus normales, avec une femme et deux enfants. Or, ce musulman pratiquant aurait mené une double vie pendant deux ans : selon les dires de sa maîtresse, une jeune mannequin zimbabwéenne de 22 ans, Kessel Kasuiyo.

Lors de sa rencontre avec Kessel, il s’inventa une nouvelle vie, celle d’un concessionnaire automobile d’origine ghanéenne nommé François. Il ne sortait jamais sans lunettes de soleil de peur qu’on le reconnaisse et couvrait sa maîtresse de cadeaux, de lingeries, de bijoux dont une bague de luxe à 1250 euros et des boucles d’oreilles de 18 carats. Il envoyait également de l’argent à la mère de Kessel resté au Zimbabwe.

La supercherie a duré deux ans, c’est lorsqu’une amie du mannequin lui a suggéré d’effectuer une recherche sur internet après avoir constaté la ressemblance avec le joueur de football Kolo Touré que la vérité a éclatée.

Le défenseur des Eléphants a démenti cette histoire, prétendant ne pas connaitre Kessel Kasuiyo. Or, la jeune femme possède des photos de l’homme dans la douche de son appartement ce qui démantirait la version du footballeur. Ce dernier compte poursuivre le « Daily Mirror », le tabloïd anglais en justice, selon lui ce n’est qu’un «montage grossier» pour le « salir davantage ».

MANCHESTER (© 2012 Afriquinfos)  / Mercredi 28 novembre 2012 | 11:23 UTC

20 Réactions à Kolo Touré au cœur d’un scandale sexuel

  1. choco

    waye vraiment ils sont super doués ces gens la

  2. diamond1

    P..t..n c’est une vielle histoire des tabloïds anglais. Pensez-vous vraiment qu’on peut vivre avec une star qui est chaque week-end à la télé sans connaître sa vrai identité? Prrrrrrrrrrrrrrrrrrrr