Trafic de drogue au Mali : Le commissariat de police de Bougouni démantèle un réseau de production d’herbe de cannabis

    4

    Trafic de drogue au Mali : Le commissariat de police de Bougouni démantèle un réseau de production d'herbe de cannabis   C’est ainsi que les limiers viennent de démanteler un réseau de production d’herbe de cannabis à Dianalakoro, dans le cercle de Kolondièba, situé à 56 km de Bougouni.  Ils ont réussi à saisir 21 briques d’herbe de cannabis et une importante quantité en voie de production.

    ‘est  ainsi que depuis le 8 avril 2014, le Commissaire Boubacar Sow a lancé une opération de traque contre les réseaux de trafic de la drogue sur le tronçon Sikasso-Bamako. De cette date à nos jours, les limiers ont démasqué, arrêté et mis hors d’état de nuire plusieurs réseaux de trafic de drogue. C’est dans le cadre de cette opération que le commissaire Boubacar Sow et ses éléments viennent de mettre la main sur un réseau de production d’herbe de cannabis dans le village Dianalakoro, situé dans le cercle de Kolondièba. Ils ont réussi à saisir 21 briques d’herbe de cannabis et une importante quantité en voie de production. Ils ont aussi mis la main sur des matériels de production composés de quatre moules de fabrication, une balance servant à évaluer le poids du produit et des machines servant à emballer la production.

    Cette opération a été possible grâce à une très bonne collaboration entre la police et la Douane de Bougouni. C’est le mercredi 18 mars dernier que la douane a conduit et mis à la disposition de la police un certain Mahamadou Koné, arrêté en possession de trois briques d’herbe de cannabis. C’est ainsi que le commissaire Boubacar Sow et ses éléments ont mis leur savoir-faire en exergue pour démasquer les autres membres du réseau.

    Au cours de l’interrogatoire, Mahamadou Koné a révélé l’existence d’un réseau de production dans le village Dialanakoro, dans le cercle Kolondièba et situé à 56 km de Bougouni. Immédiatement, une équipe dirigée par le commissaire Boubacar Sow lui-même, s’est rendue dans ce village afin de mettre la main sur le cerveau de cette bande de production de la drogue d’herbe de cannabis. Les limiers n’ont pas trouvé ce dernier sur place. Ainsi, ils ont procédé à des perquisitions du domicile indiqué.

    C’est dans une chambre isolée que la surprise du commissaire et ses éléments a été grande en découvrant plus de 21 briques d’herbe de cannabis prêtes à être mises sur le marché. Ainsi, une quantité importante en cours de production et des graines de semence ont été trouvées sur place par les limiers. Le nommé Mahamadou Koné a été présenté au procureur du tribunal de Bougouni pour répondre de ses actes. C’est par la voie du maire Yaya Togola que les populations de Bougouni ont manifesté leur reconnaissance à l’endroit du commissaire Boubacar Sow et ses éléments.

    Cléophas TYENOU    

     

    PARTAGER

    4 COMMENTAIRES

    1. Ah…là je pensais que tout étais importé 😯 !!?? Les stupéfiants, produits et consommés sur place, conduiraient tout simplement notre jeunesse à une dérive incontrôlable; puisque la police nationale ne pourra jamais contrôler les hommes et les herbes .

    2. bonne nouvelle ,il y a au moins quelque chose qui pousse au Mali 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 malheureusement çà ne se mange pas et les maliens vont continuer a avoir faim 😥 😥 😥

    3. Foudre nous la paix. 53 kg seulement et après ou est rentré l’air cocaine avec ses 40 tones?

    4. “Ainsi, une quantité importante en cours de production et des graines de semence ont été trouvées sur place par les limiers.”

      Et voilà! 😥 😥 😥 😥 😥 😥

      Malgré l’état déliquescent de notre AGRICULTURE, la police se met maintenant à taper sur de jeunes exploitations agricoles! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Comment voulez-vous que ce secteur durement touché de notre économie se développe dans ces conditions? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Comments are closed.