Les 1008 logements : La crise d’eau continue

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

En plein hivernage, les  habitants d’Attbougou, 1008 logements, souffrent  d’une crise d’eau. En effet, depuis la veille de la fête de Ramadan, les coupures d’eau intempestives ont recommencé, plongeant les habitants de ce quartier dans une situation tout aussi désagréable qu’incompréhensible.

 

Une pénurie sévère

En réalité, les coupures d’eau n’ont rien d extraordinaire pour ces braves gens, tellement ils  y sont habitués. « Aussi loin que je m’en souvienne, il y a toujours eu des coupures d’eau dans ce quartier », nous dira Mme A.  A.  Diarra ménagère domiciliée aux 1008 logements ; mais c’était que des questions  d’heures, d’un à deux jours, cinq tout au plus, et en saison sèche  surtout. Mais dernièrement  le quartier et ses environs ont traversé une crise d’eau sans précédent  qui a duré prés de quatre mois, quatre mois pleins où  une seule goutte  n’est pas tombée du robinet d’une grande partie  de ces quartiers, un vrai calvaire que les «  Attbougouka » ne sont pas  près d’oublier et les coupures actuelles qui durent depuis la veille de la fête  ne les y aident pas.

Si la crise des mois passés était due entre autres à la mauvaise pluviométrie de l’année dernière, aux travaux de réfection des stations de pompage de Magnambougou, cette fois-ci les gens ont du mal à comprendre des coupures d’eau qui durent une semaine et même plus  dans certaines zones, et quand elle vient, c’est pour un jour ou deux jours et à des heures très tardives,  c’est-à-dire vers  une heure, deux heures matin, même  trois heures du matin ! Or l’hivernage, cette année, est une vraie bénédiction ! Ce qui est sûr, ce n’est pas l’eau qui manque, comme le disait le ministre des transports et des infrastructures routières le Lt Col. Abdoulaye Koumaré   dans son intervention télévisée du jeudi 30 août dernier, suite aux débordements d’eau dans les quartiers de  Samè et Djicoroni, notamment le Woyowayan ko : « Nous avons de l’eau en abondance  et même en excès ». Alors quelles que soient les raisons de ces coupures intempestives, il est temps d’y mettre terme au moins jusqu’ à la saison sèche.

Source MADIKAMA (Lountandi  AICHA )  

 

 

Une Réaction à » Les 1008 logements : La crise d’eau continue

  1. Djacoumawara

    Cher Mr Le Journaliste, pourquoi jusqu’a la saison seche? C’est la periode pendant laquelle les populations ont le plus besoin d’eau. L’eau c’est la vie et ne devrait jamais manquer a personne.