Les jeunes de l’APMA ont encore marché hier : Adama Sangaré sur des braises, Kafougouna Koné dénoncé

    0
    0

    Après la première marche du lundi 5 décembre 2011, l’association Appel du Mali (APMA) a battu encore le pavé hier.  Cette  seconde marche de protestation contre le maire du district de Bamako Adama Sangaré, accusé de spéculation foncière à outrance, fraude et corruption généralisée dans la gestion du patrimoine foncier du district, a été l’occasion pour les manifestants de    traiter de « voleur et de bandit »le  maire du district  alors que le général Kafougouna Koné est indexé comme son complice. Les marcheurs ont remis une déclaration au secrétaire général par intérim de la Mairie centrale, Amidou Berthé, dans laquelle ils réitèrent leur exigence de voir  le maire Adama Sangaré et de l’ensemble de son conseil démissionner.

    Comme promis,  l’association Appel du Mali (APMA) a organisé hier encore une marche de protestation contre le maire du district de Bamako Adama Sangaré, après celle du lundi 5 décembre 2011.  La marche a débuté à 10 heures au niveau de la Pyramide du souvenir, où des centaines de militants de l’association se sont retrouvés. Les marcheurs, bien encadrés par les forces de sécurité se sont dirigés jusqu’à la porte de la Mairie où a eu lieu le meeting. Tout au long de leur trajet, les marcheurs ont réclamé la démission du maire, traité de « spéculateur foncier, voleur »,  la dissolution du conseil municipal du district ;  le retrait pur et simple de la gestion du foncier aux maires ; l’arrêt de morcellement des aires de jeux des jeunes, des espaces verts, l’expropriation et le morcellement de nos collines ; la prise en conseil des ministres d’une décision interdisant définitivement le morcellement des aires de jeux des jeunes, des espaces vert et de loisir en République du Mali. Ilsont aussi dénoncé le ministre de l’Administration territoriale et des collectivités locales, le général Kafougouna Koné, accusé d’être le complice du maire spéculateur. D’où les slogans du genre : « A bat Adama Sangaré et son complice Kafougouna Koné » ; « Adama Sangaré le voleur ;  Kafougouna Koné son complice »

    Au cours du meeting qui a eu lieu à la porte de la Mairie, le président de l’association Appel du Mali (APMA), Adama T Coulibaly, a fait une déclaration (voire ce dessous) qui  a été ensuite remise au secrétaire général par intérim de la Mairie, Amidou Berthé pour la remettre à qui de droit. Il a indiqué que les marches de protestation se tiendront désormais chaque jour jusqu’au départ de Adama Sangaré et son conseil.

     

    Abdoulaye Diakité


    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.