Les élucubrations de Ra : On aura tout vu !

    0
    1

    Décidément, comme le dit l’adage, au Mali, «Tant que l’on est pas mort, on est en dette de tout». Dimanche 4 décembre 2011, Rue Amilcar Cabral, plus connue sous le nom de Rue Princesse, de Rue Bla Bla ou de Carré de Danfaga.

     

    Il est 14 heures 30 lorsque je débouche de ma rue pour héler un taxi. Devant l’un des nombreux bars de la rue est garé un véhicule Toyota Hilux blanc, manifestement quasiment neuf, qui décharge des caisses  pleines de petites bières Castel et charge des casiers vides à leur place. Le problème, c’est qu’il est lisiblement siglé: Fonds Mondial, CSLS – MS, INRSP. L’immatriculation? Je la donne pour certifier mes dires: 9074 AT. Question à 1 milliard: que faisait là ce véhicule, manifestement pas conduit par un chauffeur mais plutôt par un fils de grand quelqu’un? Depuis quand les véhicules tout terrain achetés très cher grâce aux financements de nos partenaires techniques et financiers, et affectés à nos structures de santé, sont-ils habilités à se muer en véhicules de livraison de boissons? Quelle est  la magouille financière qui se cache derrière ce mic mac, que l’on voulait mener à bien en clando, manifestement? Utiliser des véhicules de service pour mener ses petites affaires financières personnelles le week end, c’est pas très joli. On va certainement encore me traiter d’acharnée, surtout lorsqu’il s’agit des fonds du Fonds Mondial, mais, pour le coup, avouez qu’on aura décidément tout vu!            

     

    Ramata Diaouré

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.