Litige foncier en C II : Le maire, ses adjoints Kanté, Niaré, Me TALL et Babou YARA accusés

2

Transporteur-commerçant de son Etat depuis plusieurs années d’indépendance, M. Bazoumana Fofana est propriétaire d’un titre foncier à la Zone industrielle. Cette parcelle est aujourd’hui menacée par la mairie de la commune II du district de Bamako en complicité avec Me Mounatga Tall et M. Babou Yara, lui aussi opérateur économique de son état.

 

Youssouf Coulibaly, maire de la commune IIInitiateur de plusieurs projets avant l’indépendance, M. Fofana est une des rares personnalités qui joue un rôle prépondérant dans la croissance de l’économie malienne. Il fut le premier compatriote, en 1957, à amener au pays un camion Mercedes à l’origine de centaines d’emplois.

 

A ses dires, c’est à la même période que M. Modibo Kéita, alors président de République du Mali, interdit aux commerçants maliens d’avoir plus d’un million FCFA de chiffres d’affaires. M Fofana se tourna alors vers la restauration et créa un premier resto dénommé « Restaurant de la paix ».

 

Du domaine de la restauration quelques années plus tard, M. Fofana se convertit en agriculteur. Le tout premier champ agricole du Mali fut à son actif.

 

Mais ses parcelles font aujourd’hui objet de détournement et d’expropriation souvent par les autorités elles-mêmes. C’est bien le cas aujourd’hui.

 

Aux dires de Monsieur Fofana en effet, des personnes malintentionnées dont les sieurs Dionkè Niarnakory dit Babou Yara et Me Mountaga Tall, homme politique du Mali bien connu, s’échinent à le déposséder de ses biens.

 

Il s’agit d’un lot situé en Zone Industrielle dans la C II du District de Bamako. Ladite parcelle, soutient mordicus, M Fofana, a subi des morcellements de la part du maire et de ses complices. Malgré ses démarches au niveau de la cour suprême et de la 2ème chambre de cette instance judiciaire, le dossier traîne toujours. Occasion pour le sieur Babou Yara de s’en glorifier. IL accuse ce dernier d’être à la recherche constante de profits fonciers.

 

Ceux-ci ne sont pas les seuls à subir aujourd’hui les courroux de M. Fofana. Il accuse aussi M. Garba Tapo, ancien ministre de la justice ainsi que Me Tall d’avoir vendu une autre de ses parcelles suite à une vente aux enchères à hauteur 130 millions F CFA.

 

Par rapport à la parcelle sise en commune II, il ressort de certaines confidences que la mairie entend morceler ledit lot nonobstant l’existence de documents en bonne et due forme en possession de son légitime propriétaire qu’est M. Fofana.

Nous y reviendrons

Amadou Camara

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Décidement, les temps sont durs pour Me Tall. Je pense que desormais, il doit choisir entre les affaires et la politique. On ne peut pas vouloir d’un avenir(si l’ntéressé en a encore en ddehors de l’Assemblée Nationale) et défrayer la chronique des faits divers à tout moment. C’est ce que Me Tapo n’a pas compris et qui se fait griller partout où il se présente.

  2. Moutaga tall est-il policien ou homme d’affaire?
    Tantot il est mouille dans des affaires foncieres luoches avec Babany Sissoko, Tantot avec Gamby a la cite du niger, et maintenant avec Babou yara.Je crois que son masque est en train de tomber au grand jour. Il faut surveiller de pres maintenant.

Comments are closed.