Lutte contre la criminalité : L’Epervier du Mandé fait encore parler de lui

    10

    criminalitéMalgré la décision draconienne d’Amy Kane, contre son personnel civil, l’inspecteur divisionnaire, Papa Mamby Kéita, alias l’Epervier du Mandé, a décidé de ne pas baisser les bras, contrairement à la volonté de cette dernière. Car s’il baissait les bras, le baromètre de la criminalité risque d’augmenter dans la capitale. Chassé, humilié et traité de tous les maux d’Israël, le personnel civil de l’inspecteur divisionnaire a mis hors d’état de nuire le fugitif Mohamed Kouma, le mardi 15 avril 2014 à 20 heures. Au-delà d’Amy Kané, le personnel civil voit la quiétude des populations civiles en danger.

     

     

    Rappelons qu’en 2010, le pauvre menuisier métallique Boubacar Fané  dit Bouba, domicilié à Sikoroni, a été victime nuitamment (03 heures du matin) d’un braquage à main armée des nommés Bourama Traoré alias bouramani et Mohamed Kouma à l’Hippodrome. La victime a été interceptée par les malfrats qui le sommèrent de leur remettre sa moto Jakarta. Il résista. Face à ce refus, Bouba reçut un tir mortel d’un  pistolet de fabrication artisanale.

     

    L’un des présumes auteurs du meurtre, Bourama Traoré, fût arrêté par le commissariat du 3ème arrondissement, quelques jours après l’assassinat de Boubacar Fané. Son complice, le nommé Mohamed Kouma a eu le temps de quitter le sol malien. En effet, il réussit à se rendre au Congo puis au Gabon où il séjourna pendant 4 ans. Pendant ce temps, son complice Bourama Traoré fût condamné par la Cour d’Assises à 20 ans de prison ferme.

    A son retour au bercail, le personnel civil de l’épervier du Mandé en manque d’exploit, mais qui dispose d’un réseau puissant, apprit que Kouma est à Bamako. Malgré l’interdiction à eux faite par Amy Kane de l’approcher, ils décidèrent d’informer l’Epervier du Mandé de la présence du malfrat Mohamed Kouma. Mieux, en bon citoyen, de le conduire à la BIJ pour l’offrir sur un plateau d’argent à la porte de ce service le mardi 15 avril 2014.

     

     

    La famille de la victime exige que le droit soit dit. Elle a été surprise, il ya quelques années, de l’évasion spectaculaire de la maison d’arrêt de Bamako d’un autre complice de l’assassinat de Boubacar Fané. Il s’agit d’un certain Adama Diakité, qui avait été bien appréhendé. Sur ce point, nos sources ont révélé beaucoup de choses, que nous allons revenir dans nos prochaines parutions. La victime a laissé dernière elle, deux femmes et cinq enfants inconsolables.

     

     

    En outre, il s’agit maintenant pour les autorités compétentes en charge de la sécurité et de la lutte contre la criminalité de se pencher sur le cas de la BIJ. Cette brigade est une véritable arme de guerre contre les criminels de tout genre. Il ne sied, ni moralement, ni légalement que l’on amoindrisse son impact dans cette croisade nécessaire à laquelle est liée la quiétude de la population bamakoise.

     

     

    Amy Kane est-elle jalouse des exploits de Papa Mamby Kéita et de son équipe, exploits reconnus et admirés sous d’autres cieux, notamment en France où il a reçu des distinctions des autorités policières de l’Hexagone ? Elle devrait pouvoir et savoir raison garder, pour le bien et l’honneur de la BIJ et des populations.

     

    Ahmadou Maïga

     

    PARTAGER

    10 COMMENTAIRES

    1. J'avoue que votre article est aussi plat que celui d'un journaliste débutant.

    2. Mr Maiga vous êtes le griot l épervier si non a part toi tout le semble comprendre le jeux de l épervier notamment avec les affaires de téléphones voles ou de Jakarta et cest pourquoi en parle plus de lui a part toi qui veux lui relance et sera sans succes les ne sont plus dupes

    3. C’est un non événement cet article aller circulez y a rien voir ici 8) 8) 8) 8) 8)

    4. dites moi pourquoi cet acharnement contre Ami KANE? Qu’est ce que vous lui reprocher sur le plan professionnel? Ou social? Un problème personnel ne doit pas se répercuter sur le professionnel

    5. Mr Ahmadou Maïga avez vous effectué une investigation auprès des services de la police nationale pour affirmer, qu'il y a bien une volonté manifeste de la part de Mme Amy Kane de nuire a ses services????? Et dites moi si vous êtes journaliste ou un griot pour chanter les louanges de tel ou tel personne???!!!

    6. Mr Ahmadou Maïga avez vous effectué une investigation auprès des services de la police nationale pour affirmer, qu'il y a bien une volonté manifeste de la part de Mme Amy Kane de nuire a ses services????? Et dites moi si vous êtes journaliste ou un griot pour chanter les louanges de tel ou tel personne???!!!

    7. et si l’épervier meurt, les malfrats ne sont pas traqués. Soyons sérieux pour que notre pays avance.

    8. Cher journaliste, vous ferez mieux de faire correctement votre boulot que d'essayer d'attiser la haine entre les membres d'une même corporation surtout entre un subordonné et son chef hiérarchique. Je ne connais pas vos motivations mais de grâce ne pourrissez pas la situation entre les gens.

    Comments are closed.